Prénoms interdits : une loi pour éviter les Anal, Lucifer et autres H-Q

Prénoms interdits : une loi pour éviter les Anal, Lucifer et autres H-Q
Prénoms interdits : une loi pour éviter les Anal, Lucifer et autres H-Q
La Nouvelle-Zélande a publié mercredi 1er mai la liste de prénoms qu'il est désormais interdit de donner à son enfant, car ils sont considérés comme importables. Les parents néo-zélandais sont prévenus, le choix est désormais réglementé.
A lire aussi


Les parents néo-zélandais ne seront plus entièrement libres de choisir le prénom de leurs enfants. En effet, une liste de 50 prénoms considérés comme importables car pouvant porter préjudice à l’enfant, a été publiée mercredi 1er mai par le ministère de l’Intérieur. Celle-ci interdit certaines appellations bien souvent farfelues, recensées sur les demandes d'inscription au registre des naissances depuis 2001.

Les prénoms beaucoup trop longs sont également prohibés : une petite fille avait vu le jour en Nouvelle-Zélande sous le nom de Talula Does The Hula From Hawaii (Traduction : Talula danse le Hula de Hawaï). En 2008, un tribunal avait ordonné à ses parents de changer son nom de baptême.

Voici donc les 50 prénoms que vous ne pourrez donner ni à une petite fille, ni à un petit garçon en Nouvelle-Zélande :

1. King (Roi)
2. Princess (Princesse)
3. Majesty (Majesté)
4. Prince
5. J
6. Royal
7. Lady (Dame)
8. Duke (Duc)
9. Queen (Reine)
10. Bishop (Evêque)
11. T
12. Lucifer (en référence au Diable)
13. I, prononcé One (Un)
14. Knight (Chevalier)
15. II, prononcé Two (Deux)
16. Judge (Juge)
17. III, prononcé Three (Trois)
18. Sir (Monsieur)
19. Messiah (en référence au Messie)
20. Jr (diminutif de Junior)
21. V
22. Master (Maître)
23. Christ
24. Queen Victoria (Reine Victoria)
25. Saint
26. « . », prononcé Full Stop (Point Final)
27. Mafia no Fear (Même pas peur de la mafia)
28. Emperor (Empereur)
29. 2nd (diminutif de Second)
30. « * », prononcé Star symbol (Touche étoile)
31. Sargent (dérivé de Sergent)
32. Chief (Chef)
33. Anal
34. Minister (Ministre)
35. Honour (Honneur)
36. 4real, prononcé For Real (Sans rire)
37. 3rd, prononcé Third (Troisième)
38. H-Q
39. M
40. Eminence (Distinction)
41. Justus
42. General (Général)
43. Lord (Seigneur)
44. A.J
45. Constable (Agent, comme agent de police)
46. CJ
47. 89
48. VI
49. G
50.V8

Les prénoms que l’on devrait interdire en France

Les débats sur les pires prénoms attribués à un nouveau-né sont courants dans le monde. On se souvient de ces parents américains fans de Twitter qui avaient appelé leur fille Hashtag, de cet Égyptien qui avait choisi de baptiser son fils Facebook, ou encore de ces deux couples de Belges qui avaient pour filles Vagina et Clitorine. En France, si un juge des affaires familiales avait autorisé des parents à appeler leur fils Daemon, la justice avait refusé à un couple le droit d'appeler son fils Titeuf... Ce prénom aurait été contraire à l'intérêt de l'enfant.

Elodie Cohen Solal

VOIR AUSSI

Les pires prénoms de 2012 : bienvenue à Hashtag, Apple, Google et autres bébés geeks
Résultats au bac : prénoms et mentions étroitement liés
Prénoms de 2013 : Emma, Lola, Nathan et Lucas gardent la préférence des parents

Dans l'actu