Goldieblox : enfin un jeu de construction pour petites filles

Goldieblox : enfin un jeu de construction pour petites filles
Goldieblox : enfin un jeu de construction pour petites filles
Une poupée pour l'anniversaire de Valentine et des légos à l’anniversaire de Valentin ? Non, plus maintenant : la marque de jouet Goldieblox propose des jeux de constructions intelligents destinés aux petites filles. L'idée vient de Debbie Sterling, ingénieure diplômée de la prestigieuse université de Stanford, lasse des stéréotypes sexistes dans les jouets pour enfants.
A lire aussi
Les petites filles ont besoin de films de super-héroïnes, c'est prouvé
News essentielles
Les petites filles ont besoin de films de super-héroïnes,...


Halte au sexisme dans les magasins de jouets ! Dans les rayons pour filles des magasins américains, entre les Barbies au rose criard et les princesses Disney, les petites filles peuvent désormais trouver Goldieblox. Goldie est une ingénieure qui construit autre chose qu’une vie avec un prince charmant, au même titre que Bob le Bricoleur ou Jimmy Neutron.

Lasse des magasins de jouets roses et bleus

Le personnage a été créé en 2012 par Debbie Sterling, une ingénieure diplômée de Stanford (États-Unis), après qu’elle ait constaté que la plupart des jeux de science, de chimie, de bricolage ou de construction étaient formatés pour les petits garçons. Résultat : 90% des ingénieurs américains sont des hommes. Dans un souci de parité et parce qu'elle était lassée de voir les petites filles cantonnées aux jeux de poupées, Debbie Sterling a créé un jeu unique. « Marchez dans un magasin de jouet et vous comprendrez », déclare-t-elle, déplorant le « rayon bleu » pour garçon et le « rayon rose » pour filles.

En quoi consiste le jeu ?

L’idée n’est pas d’empiler des briques sans aucun but : le jeu Goldieblox comprend un livre, avec une histoire dont Goldie est l’héroïne. Dans la boîte, plusieurs autres figurines, celles de ses amis. Le défi est de construire pour résoudre des problèmes, en utilisant divers matériaux de différentes couleurs. Le kit de construction comprend des éléments en plastique et des rubans. À chaque nouveau défi, une icône « construire » apparaît dans le livre : la petite fille doit fabriquer quelque chose. Par exemple, à un moment donné, Goldie doit construire une machine qui tourne pour son chien. Debbie Sterling assure que derrière ce principe simple, « il y a un grand moment d’enthousiasme pour une fillette lorsqu’elle enroule le ruban autour de la roue et qu’il tourne lorsqu’elle tire dessus ».

Dans cette vidéo publicitaire pour Goldieblox, des petites filles délaissent leurs poupées roses pour construire, faire du skateboard et se consacrer à d’autres activités inconsciemment associées aux garçons.



Victoria Houssay


VOIR AUSSI

Sexisme : Le coup de gueule de Riley dans un magasin de jouets (Vidéo)
Noël sans sexisme : merci Vertbaudet !
10 livres pour enfants garantis non sexistes
Le « syndrome de la princesse » Disney nuit-il aux petites filles ?