Quelle est la meilleure position pour accoucher ?

Quelle est la meilleure position pour accoucher ?
Quelle est la meilleure position pour accoucher ?
Rester allongée sur le dos n’est pas la meilleure position pour accoucher, et pourtant la plupart des hôpitaux et des cliniques français y restent très attachés. D’autres solutions existent pour permettre un accouchement plus rapide et moins traumatisant, pour l’enfant et la mère. Dans son livre « Trouver sa position d’accouchement » (éd. Marabout), Dr. Bernadette de Gasquet milite pour un changement des mentalités.
A lire aussi

Médecin et professeur de yoga, Dr Bernadette de Gasquet associe dans son travail l’approche corporelle, les savoirs traditionnels et la médecine moderne. Parmi toutes ses activités, le Dr de Gasquet dispense des préparations à l’accouchement, et forme des kinés, sages femmes et professeurs de yoga, en France, Belgique, Suisse, Québec et Canada. Ses deux derniers ouvrages sont « Bien-être et maternité » aux éditions Albin Michel et « Trouver sa position d’accouchement » aux éditions Marabout. Pour en savoir plus, le site du Dr Bernadette de Gasquet.

Terrafemina : Cela fait 25 ans que vous travaillez sur les positions d’accouchement. Quelle est la meilleure au final ? Sur le côté, accroupie ou à quatre pattes?

Dr Bernadette de Gasquet : Ma méthode est justement de refuser une position comme standard idéal pour toutes les femmes et tous les accouchements. J'essaie d'apprendre au contraire aux sages femmes à s'adapter à chaque cas. On peut juste dire que la position gynécologique ne peut convenir à toutes, que c'est celle qui est la pire pour une majorité. L'accroupi suspendu suppose des suspensions sur la table d'accouchement (rarissimes en France) et ne convient pas à toutes; le quatre pattes est très intéressant mais mal interprété en raison en particulier de la nudité de la femme. La position sur le côté est reposante, facile à réaliser sans équipement et peut permettre de revenir en urgence à une position "médicale". La mobilité est très antalgique et permet la détente, même avec péridurale. En cas de douleurs dans les reins, il est essentiel que la femme puisse choisir sa position, le plus souvent penchée en avant et non en appui sur le dos.

Tf : Pourquoi votre méthode nécessite-t-elle une préparation pendant la grossesse ? Le futur papa a-t-il un rôle à jouer ?

Dr B. de G. : Le père a un rôle très "physique" dans mon approche, au-delà du soutien psychologique.
Les DVD et les livres très illustrés permettent au papa d'aider au positionnement, de masser, bercer, étirer, aider à la poussée. C'est un entrainement très "pratique" qui donne vraiment des outils très efficaces.

Tf : Les maternités sont-elles bien équipées pour permettre une meilleure position de la femme qui accouche ? Vous avez d’ailleurs mis au point dans votre méthode une table spécifique…

Dr B. de G. : La plupart des maternités, suite à mes formations en général sont équipées de coussins de positionnement et de ballons, qui sont les accessoires essentiels. J'ai donné beaucoup d'idées pour optimiser l'utilisation des tables d'accouchement modernes qui permettent de faire de nombreuses choses. Je n'ai pas encore trouvé sur le marché la "table idéale"; mais je n'ai pas la vocation à fabriquer des tables d'accouchement…juste à suggérer des aménagements, en particulier des systèmes de suspension.

Tf : Vous effectuez beaucoup de formations au sein des maternités. Est-ce que les mentalités évoluent en France, ou bien de nombreux professionnels restent-ils bloqués sur la position sur le dos, sans mobilité possible ?

Dr B. de G. : Les choses ont beaucoup évolué dans les maternités françaises, en particulier grâce aux sages femmes. D'après les élèves sages femmes que je forme dans plusieurs écoles, elles n'ont plus vu les femmes immobilisées sur le dos pendant des heures comme c'était le cas dans les années 80, 90. Je pense que mon long combat sur la mobilité a vraiment porté ses fruits et qu'il est gagné.
Reste la position pour la fameuse "expulsion", c'est-à-dire, à la fin, qui est encore dominée par la peur des professionnels de perdre leurs repères en cas de geste technique. C'est compréhensible... la formation des nouveaux accoucheurs et sages femmes prend en compte les nouvelles positions et ça commence à changer même en cas d'utilisation de ventouses.

Accouchement naturel, voir aussi :
L’accouchement sous hypnose pour mieux contrôler la douleur
Accouchement naturel : donner la vie dans l’eau
Témoignage : j’ai accouché sans péridurale
Pour ou contre l’accouchement à domicile ?

Et retrouvez l’intégralité de notre dossier sur l’accouchement

Plus d'actu sur : Accouchement

Ce tuto sur l'accouchement avec une balle de ping pong fait le buzz
4 conseils pour rebooster sa libido après un accouchement
4 mythes post-accouchement qui sont (en fait) complètement faux