Mise en garde sur le lait maternel proposé sur Internet

Mise en garde sur le lait maternel proposé sur Internet
Mise en garde sur le lait maternel proposé sur Internet
L'Association des lactariums de France et la Société française de néonatalogie viennent de publier une mise en garde malgré le peu de succès rencontré par cette pratique en France. Dans les 100 pays où le lait maternel est proposé sur Internet, aucun contrôle n'est effectué, augmentant ainsi le risque de contamination.
A lire aussi
La photo d'une poche de lait maternel réfrigéré fascine la Toile
News essentielles
La photo d'une poche de lait maternel réfrigéré fascine...

Très peu développé en France, la mise à disposition de lait maternel sur les réseaux sociaux tels que Facebook, est opérationnel dans une centaine de pays.
L'Association des lactariums de France et la Société française de néonatalogie ont publié une mise en garde commune sur les dangers de ce lait proposé sur Internet. « Ce lait maternel provenant de diverses régions du monde n'est pas dénué de risques graves pour l'enfant », souligne le Pr Jean-Charles Picaud, président de l'Association des lactariums de France. Pouvant contenir des germes ou des bactéries, ce lait peut provoquer des infections sévères comme des septicémies ou des méningites. Le liquide peut également contenir les virus de l'hépatite B et C ou même le sida. Les prises de médicaments ou d'autres substances interdites sont également néfastes pour le lait si aucun contrôle n'est effectué. En France, les lactariums sont les seuls organismes habilités à recevoir du lait maternel, après contrôle des habitudes de la donneuse. Il est ensuite pasteurisé afin d'être redistribué prioritairement pour l'alimentation des nourrissons prématurés.
Le Pr Picaud s'inquiète de cette pratique sur la Toile : « Je redoute que le fait d'acheter ainsi du lait maternel devienne une espèce de mode. Mais diffuser un communiqué d'alerte est une arme à double tranchant, car c'est aussi informer les femmes que cela existe. »

(Source: lepoint.fr)

Géraldine Bachmann

VOIR AUSSI

Facebook fournisseur non officiel de lait maternel
Donner son lait maternel : mode d’emploi
Allaitement et alimentation : ce qu’il faut savoir
Des glaces au lait maternel font fureur à Londres

Dans l'actu