9 des pires secrets sur la grossesse que tout le monde passe sous silence

9 des pires secrets sur la grossesse que tout le monde passe sous silence
9 des pires secrets sur la grossesse que tout le monde passe sous silence
Avant de vous apercevoir que vous étiez enceinte, étiez-vous impatiente de l'être? Pour qu'on vous dise que vous étiez radieuse? Vous pensiez, comme beaucoup d'entre nous, que la grossesse ferait de vous un ange de félicité domestique, avec un joli ventre tout rond?J'espère qu'à ce stade, vous pensez comme Anne Radcliffe, maman blogueuse, qu'on s'est bien foutu de votre gueule. La preuve en 9 secrets sous omerta depuis des millénaires.
A lire aussi

J'ai posé une question toute simple aux filles du collectif d'écriture BLUNTmoms : qu'est-ce qui les a surpris quand elles étaient enceintes ? La conversation qui s'en est suivi sur Facebook, pleine de rage à peine contenue, recensait tous les symptômes ignobles, incroyables et insupportables qu'elles avaient observés, et des choses bizarres dont personne ne nous a jamais parlé pendant notre grossesse, au moment de l'accouchement, et même après (il y a presque de quoi écrire un livre).
J'imagine qu'on nous a sciemment caché la vérité parce que si on avait su ce qui allait nous arriver, on n'aurait jamais laissé un mec s'approcher à moins d'un kilomètre de nos culottes, et l'humanité aurait fini par disparaître. Evidemment, ce n'est qu'après avoir franchi le pas que l'on se rend compte que le miracle de la vie comporte quelques secrets peu avouables. Mais bon, ça a un petit côté magique... même quand ça ne l'est pas (la preuve, c'est qu'on est nombreuses à remettre ça alors qu'on sait pertinemment ce qui nous attend).
La maternité, c'est une chose magnifique, mais il ne faut pas oublier la morve, la transpiration, et les soucis de transit intestinal. En plus, on se fait tripoter par plein d'inconnus, pour celles que ça intéresse.
On a donc décidé de dresser la liste des choses auxquelles on ne s'attendait pas quand on est tombées enceinte, et de vous demander si on s'était trompées. Et, encore plus important, si on avait oublié des points qui vous semblent essentiels ?

1. La pire poussée d'acné de toute votre vie

Votre adolescence, c'est de la rigolade à côté de l'acné kystique que vous devrez peut-être traiter. Sur le cou. Derrière les oreilles. Sur toute la largeur du menton. Sans oublier le dos et la poitrine ! A moins que vous n'ayez la chance d'avoir une peau de rêve pendant la grossesse et que votre visage ne se couvre de boutons qu'après l'accouchement, comme si vous vous étiez coincé la tête dans une ruche. Euh, les hormones, vous pourriez nous lâcher un peu?

2. Le nez qui a décidé de vous pourrir l'existence

Des saignements ? Bien sûr. Le nez qui coule en permanence ? Je veux, mon neveu ! Vous avez acheté des actions Kleenex ? Non ? Qu'est-ce que vous attendez pour vous y mettre, les filles ? Vous allez d'ailleurs vous rendre compte que votre odorat est devenu super fin. Vous saurez ce que les gens mangent rien qu'à l'odeur de leur urine, ce qui occasionnera quelques problèmes de couples quand vous vous rendrez compte que votre mari se bâfre en douce de tout ce qu'on vous a interdit. Vous aurez aussi l'impression que vous puez, et que certains aliments sentent littéralement la merde. Tout ceci ne répondra, bien entendu, à aucune logique: pour vous, ça pourra être le poulet, ou le brocoli cuit.

3. Les nausées toutes la journée

Parfois, ça s'arrêtera. Ou bien vous passerez toute votre grossesse accroupie devant la cuvette des toilettes, jusqu'en salle d'accouchement. La déshydratation due à ces vomissements à répétition nécessitera peut-être même une hospitalisation. Mes chéries, j'aimerais pouvoir vous dire que la nausée matinale est souvent un phénomène passager. Mais il n'en est rien.

>> Grossesse : pourquoi les pieds des femmes enceintes grandissent ? <<

4. Le corps qui part en morceaux

Une torpeur soudaine et inexpliquée, une sciatique douloureuse, des douleurs lombaires, des maux de tête, des brûlures d'estomac qui vous donneront l'impression d'avoir avalé les cheveux de votre bébé, des douleurs lancinantes au niveau de l'aine, la sensation d'avoir un boulet de canon sur le périnée, des crampes permanentes dans la plante des pieds, des malaises dès que vous prendrez une douche chaude... Vous aurez la chance de vivre tout ceci, et de bien d'autres choses encore. Trouvez-vous un ostéopathe, et achetez un de ces tabourets en plastiques que les vieux utilisent quand ils prennent leur douche.

5. La bouche qui ne répond plus

Vous n'avez jamais ronflé ? Eh bien, maintenant, si. Vous allez ronfler si fort que vous vous réveillerez parfois, la bouche grande ouverte, les cheveux et l'oreiller trempés de bave. En parlant de bave, il y a des chances que vous vous mettiez à baver en permanence. Que vous postillonniez quand vous manger et que vous saliviez comme un chien enragé. En plus, tout aura un goût bizarre, de métal.

>> Bien manger en attendant bébé : un régime spécial grossesse <<

6. La métamorphose en créature velue

Vos poussées hormonales vous transformeront en loup-garou. Vous serez tout le temps en nage, et vous laisserez probablement une flaque sur le matelas dès la 40e semaine. Vos tétons deviendront foncés, un peu comme des galets zarbi. Vous aurez des poils partout, un peu au hasard. Votre toison pubienne descendra jusqu'à mi-cuisse, elle recouvrira vos tétons et elle envahira même vos narines. Euh, ça va peut-être aller comme ça, non ?

7. L'amnésie des mamans et autres formes de démence

Vous serez en larmes devant les pubs. Vous déclencherez des crises internationales pour savoir à quelle heure ouvrent les McDo. Vous serez persuadée que la Terre entière est peuplée de crétins.

>> Le lexique de la grossesse 2.0 <<

Lire la suite sur le Huffington Post.

Dans l'actu