Votre couple survivra-t-il à janvier ?

Votre couple survivra-t-il à janvier ?
Votre couple survivra-t-il à janvier ?
Dans cette photo : Brad Pitt
Si certains attendent les fêtes de fin d'année avec joie, pour d'autres, elles constituent un risque... pour leur couple. Que ce soit la pression engendrée par les préparatifs, les retrouvailles familiales, l'envie que tout se déroule au mieux et parfois, le souhait de prendre un nouveau départ (sans l'autre donc). Noël et le jour de l'an ne sont pas toujours bénéfiques aux amoureux. Festive comme nouvelle, n'est-ce pas ?
A lire aussi

D'après une étude réalisée par la plate-forme britannique Relate, spécialisée dans le conseil et le soutien des couples, ces derniers seraient deux fois plus nombreux à faire appel à des conseillers conjugaux après les fêtes de fin d'année. En cause ? Les problèmes financiers qui viennent assombrir Noël et la vision d'une famille parfaite et inaccessible en mode « Hollywood idéal » dans laquelle on ne se retrouverait pas. Un sondage réalisé par un cabinet d'avocats anglais nous apprend également qu'un couple sur cinq prévoirait de se séparer après les fêtes.

>> Etre célibataire pendant les fêtes : un calvaire ? <<

1 - La pression d'un Noël parfait

Les fêtes de fin d'année, c'est chouette, mais surtout, ça coûte bonbon. Entre l'achat des cadeaux, le déplacement éventuel dans la famille, les décorations de la maison et le repas, le compte en banque finit souvent dans le rouge. Et si l'argent ne fait pas forcément le bonheur, ne plus en avoir engendre une pression supplémentaire pour les couples, car c'est une période l'on a envie que tout soit parfait pour profiter pleinement de sa famille. « 40 % des personnes interrogées lors de cette enquête se disent inquiets à propos de l'argent et de ne pas être en mesure d'acheter les bons cadeaux », déclare Priscilla Sim, conseillère conjugale chez Relate. Car oui, il faut aussi trouver LE présent qui va plaire à sa moitié. Et là, c'est souvent le parcours du combattant. A croire que c'est ce qui va se trouver à l'intérieur du paquet qui va déterminer l'amour que l'autre nous porte !

Autre ombre au tableau durant ces retrouvailles festives entre proches : cette image de la famille parfaite américaine à la « Brangelina » (Brad Pitt et Angelina Jolie) véhiculée par les médias, et nous pousserait parfois à remettre en cause notre propre situation qui n'est, en réalité, pas forcément si mal. Il faut dire qu'avec leurs millions de dollars et leur armada de staff à domicile, c'est plus facile d'avoir l'air beaux et épanouis sur les photos de famille ! D'autant que, jusqu'à preuve du contraire, la photogénie n'est pas une preuve de bonheur.

>> Sexe : 12 situations qui n'arrivent (vraiment) qu'au cinéma <<

Le confinement familial, enfin, peut avoir un effet néfaste sur votre couple comme l'atteste Ruth Sutherland, directeur général de Relate : « De nombreux couples et familles font face à un moment difficile à Noël. Les gens passent du temps ensemble et ça peut aussi faire remonter à la surface des problèmes sous-jacents ».

>> 12 remarques que les couples non mariés en ont marre d'entendre <<

2 - L'envie de renouveau

Début janvier, c'est l'heure du bilan : ça passe par le boulot, la santé, mais aussi le couple. En tête de liste de nos résolutions, on souhaite être heureux, redémarrer l'année du bon pied... et parfois, pour se faire, on décide de quitter son/sa partenaire, comme le confirme Priscilla Sim : « Beaucoup y voient une opportunité de prendre un nouveau départ ». Et dans certains cas, cela implique de se séparer des « charges de l'année écoulée et des années précédentes, si la relation ne se porte pas au mieux. »

Un avis partagé par Caroline Watson, avocate spécialisée en divorce chez Slater & Gordon : « Nous sommes souvent contactés par des clients à l'approche du Nouvel An. Ils réalisent alors que la tension et les disputes au sein de leur couple durent depuis trop longtemps ».

>> Les 9 problèmes le plus fréquemment évoqués par les couples chez le sexologue <<

3 - L'opération dernière chance

Une enquête menée par un cabinet d'avocats britanniques et révélée par Medisite démontre qu'un couple sur cinq attend la fin des fêtes pour se séparer, surtout lorsqu'ils ont des enfants. Trop trash, une rupture la veille de Noël. Du coup, on reporte l'échéance à début janvier. La (petite) bonne nouvelle, c'est que parmi eux, certains y voient l'opportunité d'un dernier test. Si cette réunion familiale se déroule dans une ambiance festive et conviviale, cela nous donnera envie de donner une seconde chance et d'essayer de sauver son couple. D'ailleurs, pour Ruth Sutherland, « contacter Relate est une alternative positive à la rupture pouvant permettre de repartir sur une meilleure relation ». Et sinon, votre Noël, il s'est passé comment ?