Comment préparer un séjour au ski ?

Comment préparer un séjour au ski ?
Comment préparer un séjour au ski ?

Vous rêvez de votre prochain séjour aux sports d’hiver, des pistes que vous allez dévaler d’ici peu ? Mais si vivifiant soit-il, le ski reste un sport dangereux. Certes, partir à la montagne vous permettra de vous évader, mais certaines précautions doivent être observées…

A lire aussi

Les vacances d’hiver approchent à grand pas et, avec elles, les traditionnels séjours à la montagne. Air pur, soleil, neige et découverte de la nature sont les meilleurs moyens pour recharger ses batteries en cette période parfois morose. Et si, pour certains, ces congés seront synonymes de farniente, beaucoup d’autres trépignent d’impatience à l’idée de dévaler leurs premières pistes. Toutefois, pour vous éviter tout désagrément pendant votre séjour, une préparation en amont s’impose. Vous ne voudriez tout de même pas qu’une ombre vienne obscurcir votre beau tableau ?

Protégez-vous…

L’une des principales vertus de la montagne sur le moral provient du rayonnement solaire, plus intense en altitude. Et pour cause, la luminosité aurait un effet antidépresseur. Toutefois, qui dit surplus de soleil dit aussi concentration d’UV plus élevée. En altitude, on bronze davantage et plus vite. Une bonne nouvelle pour nos teints ternis par l’automne, pensez-vous.  Mais le peu d’ensoleillement de ces dernières semaines a rendu votre peau plus vulnérable ; elle n’est donc pas préparée à une exposition solaire précoce. Bien sûr, pour dévaler les pistes, vous avez déjà prévu de vous couvrir de la tête aux pieds : après-skis, gants, bonnets, combinaison, etc. Mais qu’en est-il de votre visage ? De vos yeux ? Ne faîtes en aucun cas l’impasse sur leur protection, quelle que soit votre carnation ! Il est primordial de vous enduire régulièrement le visage d’une crème solaire ayant l’indice de protection correspondant à la sensibilité de votre peau et de porter des lunettes spéciales qui protègeront votre cornée et votre rétine des UV.

Et prévenez les accidents

Pendant la saison hivernale, les séjours à la montagne permettent de s’initier (ou de se perfectionner) à une multitude de sports. Outre le ski de fond, la randonnée permet d’être au contact de la nature. Les massifs se prêtent particulièrement à cette activité, notamment dans les lieux où des sentiers de découverte ont été aménagés dans le cadre d’un Parc national ou régional. Ces pratiques comportent toutefois des risques liés à l’altitude, aux caprices de la nature (avalanches, intempéries) et à l’éloignement des secours. Elles ne doivent donc en aucun cas être organisées à la dernière minute, et sans le concours de spécialistes avertis.
Si le ski alpin et le snowboard peuvent être pratiqués aussi bien seul, qu’en famille ou en groupe, ils exigent toutefois une certaine forme physique. En effet, parce qu’ils constituent, dans bien des cas, la seule activité physique annuelle des skieurs occasionnels, les sports de glisse entraînent souvent des accidents dus à une mauvaise préparation musculaire. Entorses du coude, de la main ou des ligaments croisés du genou, fractures, chocs musculaires, tendineux ou vertébraux : les blessures de ce type sont fréquentes pendant les séjours aux sports d’hiver. Pourtant, elles peuvent être évitées « grâce à un entraînement simple et progressif consistant notamment en des étirements de tous les muscles mais aussi du dos, indique le docteur Thierry D’Alderette, médecin du sport. Il est également important de préparer plus particulièrement les membres inférieurs à l’effort. Trois semaines avant le départ, astreignez-vous par exemple à plusieurs séances hebdomadaires de jogging ou de vélo d’appartement. »
Pensez également à vérifier la qualité de votre équipement (skis, fixations, etc.). Ce dernier doit être fiable, adapté à vos taille, poids et aptitudes physiques. Prenez garde au matériel d’occasion qui peut être endommagé et donc dangereux. Enfin, si vous souffrez de problèmes de santé, « avertissez votre médecin de votre projet de vacances. Sachez que la pratique du ski est bien sûr déconseillée aux femmes enceintes, même dans les premiers mois de grossesse. Il en est de même pour les personnes souffrant de problèmes cardio-respiratoires et pour les asthmatiques ».

Marie-Laure Makouke

VOIR AUSSI

Préparez vos vacances au ski
Leçon de ski
Vacances au ski sur mesure