Épilation du maillot : plutôt "buisson" comme Cameron Diaz ou moule à zéro ?

Épilation du maillot : plutôt "buisson" comme Cameron Diaz ou moule à zéro ?
Épilation du maillot : plutôt "buisson" comme Cameron Diaz ou moule à zéro ?
Dans cette photo : Cameron Diaz
Vous ne rêvez pas, la toison pubienne revient en force, c'est une tendance confirmée par les people, les experts du marketing et de la mode. Les poils, « ces petits rideaux qui rendent votre sexe mystérieux » ne devraient donc plus être rasés, épilés, ou lazérisés, mais bel et bien choyés pour défendre une nouvelle image de la féminité, sexy et authentique. Et les mecs, ils en pensent quoi ?
A lire aussi


Surprise et haut-le-coeur. En me rendant cette semaine pour la première fois dans un club de gym plutôt huppé de la capitale, je découvre non seulement que même à 25€ la séance de transpiration, les abonnées se changent sans complexes dans le même vestiaire des chaussettes à la petite culotte, et que la plupart préfèrent utiliser les douches sans portes... Deuxième effet Kiss Cool, mes yeux révulsés et en coin ne peuvent s'empêcher de constater que ces nymphes musclées portent le maillot végétal : une toison pubienne laissée libre de se développer sans aucune découpe de type ticket RATP...

« Le calice et son rideau de poils »

WTF ! Google m'apprend que j'ai quelques mois de retard sur une tendance de fond : le buisson est à la mode, non pas seulement chez les écolos qui ne mettent plus de déo sous leurs bras velus comme Julia Roberts, mais aussi chez les plus sexy des blondinettes hollywoodiennes, qui revendiquent la réhabilitation du glamour des seventies ou des années 1900, c'est selon. Cameron Diaz, dans son manifeste pour le bien-être féminin The Body Book, nous exhorte à assumer notre entrejambe foncé : « Les poils pubiens servent de petits rideaux qui rendent votre sexe un peu mystérieux à quiconque vous convoite. Cela garde votre bien privé, cela incite votre amoureux à venir voir de plus près ce que vous avez à offrir ». On retrouve ici l'idée très chrétienne du sexe féminin comme un calice précieux à préserver, image qui me fait plutôt froid dans le dos. Mais à 40 ans, Cameron a sans doute raison de penser à préserver l'intégrité de son origine du monde...

>> Epilation : après Cameron Diaz, American Apparel milite pour le retour au naturel <<

En novembre dernier, une initiative de l’agence britannique « Mother London » surfait déjà sur la réhabilitation du buisson. Le concept de Project Bush : photographier 93 pubis plus ou moins poilus pour lutter contre le diktat de l’épilation intégrale et montrer que chacune a le choix de passer par la case cire chaude ou pas.

Ce que disent les hommes

La question qui se pose finalement est : pourquoi avons-nous décidé de nous épiler ? Parce que si ce budget pouvait nous être épargné, nous pourrions davantage investir sur un bon coiffeur par exemple... Par hygiénisme forcené ? Pour lutter contre les poux pubien (ou morpions) ? Pour plaire aux hommes ? Qu'en pensent-ils justement, après ces années de domination de l'épilation forcenée, voire du triomphe de l'intégral imposé par le cinéma X ?

>> Épilation du maillot : les hommes aiment les poils <<

« Clairement je suis contre le buisson », déclare Vianney, 36 ans, qui avoue néanmoins qu'ado, il avait « une certaine attirance pour les films de l'inégalable Brigitte Lahaye ». En définitive, il se dit favorable à une pilosité plutôt « discrète ». Pour Jérôme, 28 ans, pas de vraie répulsion par rapport au poil « à condition que le buisson ne se transforme pas en forêt infranchissable », Adrien confirme : « Je dirais qu'il n'est pas nécessaire de pratiquer la moule à zéro mais que ça peut avoir son charme, le ticket de métro oui pourquoi pas, mais l'essentiel étant que l'entretien est primordial, peu importe la forme qu'il prend. » Il a fallu un appel à témoignage très couvert pour qu'un anonyme accepte de nous confier que oui, pour lui les poils, foncés de préférence, « possèdent une dimension très érotique », qui lui évoquent les jupons et les froufrous des dames polissonnes des siècles passés... Du poil à la poésie il n'y a donc qu'un pas. Mais le franchirez-vous ? 

>> Sexo : faut-il épiler le sexe des hommes ? <<

>> 10 choses que vous ne savez (peut-être) pas sur la fellation <<