« Amour, sexe et thérapie » : soigner l'infidélité par le libertinage…

« Amour, sexe et thérapie » : soigner l'infidélité par le libertinage…
« Amour, sexe et thérapie » : soigner l'infidélité par le libertinage…
Dans cette photo : Thierry Ardisson
Ben aime Cathy, mais bat des records d'infidélité. Une psy propose au macho libidineux de se guérir en acceptant que Cathy fasse comme lui. De l'échangisme au libertinage, Ondine Khayat raconte une histoire coquine et drôle, dans « Amour, sexe et thérapie », à lire en e-book.
A lire aussi

Terrafemina : Cette histoire aborde de façon originale l’adultère dans le couple. Ben essaie de se guérir de son infidélité en laissant sa femme coucher avec d’autres hommes. Avez-vous imaginé cette histoire comme un jeu ou pensez-vous que le libertinage puisse être la solution pour certains couples ?

Ondine Khayat : J’ai imaginé cette histoire à partir de l’observation de couples autour de moi et de questions que je me posais. En général les hommes qui trompent leur femme n’imaginent pas et ne supporteraient pas qu’elle fasse la même chose : il s’agit de poser la question de la liberté au sein du couple. Peut-on s’aimer en ayant d’autres relations ? Certains vivent très bien en pratiquant l’échangisme ou en ayant plusieurs partenaires, tandis que la plupart des divorces sont liés à l’envie d’autres relations… L’important est que le deux trouvent leur équilibre. J’avais envie d’une comédie sur ce sujet parce qu’en général on le traite de façon dramatique.

TF : Le roman se concentre sur les états d’âme et désirs du personnage de Ben. Comment l’avez-vous façonné ?

O. K. : J’avais envie de me mettre dans la peau d’un homme qui doit assumer de voir sa compagne faire comme lui, et prendre du plaisir quand elle en a envie. Pour construire le personnage de Ben j’ai parlé avec beaucoup d’hommes, lu des livres de psychologie. Mais ce livre reste une comédie légère qui amène une réflexion sur le couple.

TF : Éprouvez-vous de la tendresse pour Ben ? Il est assez vulgaire et très méprisant envers les femmes…

O. K. : Oui j’aime bien ce personnage parce qu’il évolue. Il est dragueur, macho et irrespectueux, mais la rencontre avec cette consultante en bien-être lui fait prendre des risques, et on découvre son courage. Finalement par amour il va s’ouvrir comme peu d'hommes pourraient le faire, et accorder une liberté totale à sa femme.

TF : L’échangisme et les expériences sexuelles à plusieurs sont abordés dans les médias, au cinéma, dans la presse féminine... Le tabou est-il tombé selon vous ?

O. K. : Dans certains milieux, les pratiques sexuelles libérées sont passées dans les mœurs. Par exemple, Thierry Ardisson a mis l’échangisme dans le débat en faisant des allusions récurrentes au cours de ses émissions. Je pense que c’est une forme de sexualité parmi d’autres, qui n’attire pas tout le monde, et cela ne doit pas devenir un diktat. Je pense également que ces pratiques sont mieux tolérées par les hommes : chez beaucoup de femmes il y a une barrière psychologique forte. Elles ont plus de mal à avoir une sexualité multiple et ont besoin d’être accompagnées pour oser. Mais cela est en train d’évoluer.

Ondine Khayat, « Amour, sexe et thérapie », disponible en format e-book, 2,99 euros.


Ondine Khayat
a publié « Lucine » (2007, Bernard Pascuito Éditeur), « Le Pays sans Adultes » en 2008 et « Ben Hurle » en 2009, (Anne Carrière Éditions). Elle travaille aujourd’hui avec l’agent littéraire Susanna Lea et a cosigné l’adaptation cinématographique de son roman « Ben Hurle ». Sensible aux causes humanitaires, elle est à l’initiative avec Frédéric Koskas du projet « Parions pour un Monde Meilleur ». Il s’agit de mettre en place une émission de télévision au cours de laquelle aura lieu un tirage de loto dont un pourcentage sera affecté à des causes utiles.

VOIR AUSSI

Infidélité : les femmes mariées continuent pendant les vacances
Baisers, tendresse et affection : un choix viril !
Bibliothèque érotique d'été, à lire en toutes saisons
Troubles de la sexualité : le désir féminin passé au scanner