Avec "C'est maman qui commande !", Scheena Donia rend hommage aux "mamans africaines"

Dans une bande dessinée aussi touchante que drôle qui raconte des scènes de sa vie quotidienne, Scheena Donia, influenceuse gabonaise, aborde le sujet de la parentalité multiculturelle.
À lire aussi

Elle a 120 000 abonné·es sur les réseaux, un diplôme de coach en image certifié d'Etat en France, et 4 enfants à la maison qu'elle élève solo. Très souvent, on demande à Scheena Donia : "mais comment tu fais ?" Et c'est précisément de ces interrogations qu'est née la bande dessinée C'est maman qui commande !

Un ouvrage qu'on a dévoré en quelques minutes tant les scènes qu'il raconte sont touchantes, drôles et décrivent une éducation, ainsi que les femmes qui l'appliquent, qu'elle a voulu célébrer : "les mamans africaines".

"Pour les mamans africaines, tout n'est pas toujours facile", confie-t-elle dans les colonnes du média Nofi. "Elles portent le poids du monde sur le dos en plus de porter leurs enfants, parfois les enfants de leurs soeurs, de leur neveu, de leurs enfants. Combien de mamies nous ont élevées ? Je voulais célébrer ces femmes-là parce que j'ai l'impression que le monde ne les met pas en avant, ne les magnifie pas, on les caricature. On la moque pour sa peau, ses cheveux etc... Mais, la mère africaine elle est tellement digne, forte, résiliante."

Scheena Donia et deux de ses enfants présents dans la BD, Paloma et Jo.
Scheena Donia et deux de ses enfants présents dans la BD, Paloma et Jo.

Une "satire de l'enfant roi"

Célébrer les mères, mais aussi représenter les enfants de la diaspora, explique-t-elle, leur dire qu'on les voit et la preuve : à travers les personnages de Palo et Jo, deux des enfants de Scheena Donia, cette BD conte leurs histoires. Elle utilise les mots du dialecte de leur famille, et glisse des références gabonaises à l'instar des masques, de la pâte d'arachide ou du gombo dans les illustrations de Marguerite Deneuville.

Et puis, l'ancienne directrice d'une agence de communication entend rendre l'image médiatique de la parentalité plus en ligne avec ce qu'elle vit au quotidien : merveilleux mais extrêmement épuisant.

"Je voulais aussi me moquer de l'enfant roi. Quelque part, C'est maman qui commande ! est une satire de l'enfant roi, à qui on ne peut pas dire non, qu'on ne peut pas frustrer par peur qu'il ne nous aime plus", ajoute-t-elle sur le plateau de TV5 Monde. Scheena Donia loue une posture "qui oscille entre fermeté et affection, mais qui ne tient qu'à une règle : on fait comme maman dit et ça ne se discute pas".

Dans le livre, la scène "Non, c'est non" en est d'ailleurs l'illustration parfaite. Et un argument de taille pour passer le message à ses propres enfants ! A lire absolument, que l'on soit petit·e ou grand·e.

C'est maman qui commande !, de Scheena Donia illustré par Marguerite Deneuville. 12 euros