"J'ai choisi de travailler chez moi pour m'occuper de mes enfants"

Ne plus faire deux heures de transport pour rejoindre votre lieu de travail vous fait-il rêver ? Ne pensez pas que la vie d'auto-entrepreneur est plus facile.
A lire aussi

Pour mieux allier vies professionnelle et personnelle, des milliers de femmes ont choisi de lancer leur propre activité, afin de travailler à leur domicile tout en s'occupant de leur famille. En France, l'auto-entrepreneuriat est l'occasion de concilier ces deux facettes de la vie d'une femme. Ce statut permet de créer sa propre entreprise et de calculer ses impôts soit sous le régime de la micro-entreprise, soit sous le versement libératoire de l'impôt sur le revenu (c'est-à-dire profiter d'un taux d'imposition réduit).

Travailler de chez soi, qu'en pensent les femmes ? Nous sommes allés interroger une poignée d'entre elles dans la rue. Si certaines ne l'envisagent pas, avançant le besoin de s'épanouir à l'extérieur du foyer ou la peur de l'inefficacité du travail à domicile, d'autres y voient un côté pratique et surtout l'occasion de mieux profiter de sa famille.

Savoir être responsable

Le statut séduit de plus en plus de femmes. En 2013, on comptait 911 000 auto-entrepreneurs actifs en France, selon un rapport de l'Agence Centrale des Organismes de Sécurité Sociale (Acoss). 72% ont déclaré un chiffre d'affaires positif. Parmi ceux qui ont réussi, 40% sont des femmes.

Pourtant, loin des idées reçues, travailler chez soi n'est pas synonyme de repos. Pour Pascal Nguyên, auteur du "Guide pratique de l'auto-entrepreneur", se lancer seule dans une activité nécessite d'être responsable et d'avoir l'esprit d'entreprise. "Si la volonté principale de la femme qui souhaite créer son entreprise est d'élever ses enfants parce que son conjoint ne peut l'aider, ce n'est pas viable. Pour réussir, il faut savoir séparer son travail en ayant des horaires dédiés à son activité, puis pour sa vie personnelle", préconise le journaliste.

Autre élément important à prendre en compte : la motivation. "Il faut faire attention à ne pas avoir la mauvaise idée de croire qu'en se lançant, on puisse générer une activité". Il faut au contraire avoir "un petit plus pour se différencier des concurrents", estime Pascal Nguyên.

Maman ne sera pas toujours disponible

Si l'intention de départ est louable, travailler au sein de son foyer peut laisser penser aux autres membres de la famille que les tâches quotidiennes peuvent être effectuées pendant le temps de travail. Or, selon Anne Bacus, psychologue spécialiste de la famille, il est essentiel de faire comprendre aux enfants "que la mère n'est pas disponible, même si elle est à la maison".

"C'est pour cela qu'il est primordial d'avoir un espace dédié au travail", recommande la spécialiste, et d'établir clairement "que travailler chez soi ne permet pas de sortir, pour faire ses courses par exemple". Le réel avantage reste néanmoins de pouvoir moduler ses heures de travail en fonction de l'âge des enfants : "On peut calquer ses heures et ses repos en fonction de l'école", souligne Anne Bacus.

À 35 ans, Nassima s'est lancée depuis quelques mois dans la pâtisserie. Une passion depuis plusieurs années que cette mère de famille n'avait jamais imaginé exercer en dehors de ses heures de temps libres. Coiffeuse de formation, elle a décidé de changer de voie pour se lancer dans la pâtisserie et voir grandir ses quatre enfants.

Découvrez le témoignage de Nassima en vidéo ci-dessous :

Témoignage de Nassima, 35 ans, mère de 4 enfants.

Léa Allouche et Merwane Mehadji.

Dossier réalisé en partenariat avec les étudiants de l'Institut européen de journalisme.

Plus d'actu sur : L'emploi et les femmes en 2015

Sport professionnel : les femmes tentent de reprendre leurs droits
Une directrice des services pénitentiaires raconte : "Je n'ai jamais eu de mal à me faire respecter"
8 bonnes raisons de travailler avec son mec