1er mai : origines et histoire de la fête du muguet et du travail

Quelle est la signification du 1er mai ?
Quelle est la signification du 1er mai ?
La fête du 1er mai, qui tombe comme son nom l'indique, le 1er mai de chaque année et qui marque souvent le début d'une période de ponts bénie des salariés, a une double origine. La première est liée aux cultes celtiques, et la deuxième remonte aux mouvements ouvriers.
A lire aussi

Pourquoi offre-t-on du muguet le 1er mai ? Si le muguet était considéré par les Celtes comme le symbole du printemps, la tradition qui consiste à offrir cette petite fleur nous viendrait de Charles IX. Ce dernier aurait en effet décidé d'offrir du muguet aux dames de sa cour après voir reçu lui-même un brin de muguet en guise de porte-bonheur. C'est à son initiative qu'on offre donc du muguet aux femmes de son entourage le 1er mai, en dépit de l'augmentation du prix de cette fleur chaque année.

Car, en plus de symboliser le printemps, le muguet est aussi la fleur qui représente la rencontre amoureuse, comme en témoignent les "bals du muguet" de naguère, lors desquels les jeunes hommes arboraient un brin de muguet à la boutonnière tandis que les jeunes filles s'habillaient de blanc.

Il fallut cependant attendre le 20ème siècle pour que le muguet soit associé directement au 1er mai. C'est lors d'une manifestation de travailleurs, le 1er mai 1976, que ces derniers décidèrent de remplacer l'églantine attachée à leur boutonnière par un brin de muguet.

La fête des ouvriers nous vient de Chicago

Ce qui nous amène justement à l'origine de la fête du travail qui nous vient de la tradition ouvrière. Tout commence aux Etats-Unis le 1er mai 1886. C'est en effet ce jour-ci qu'un mouvement de grève est lancé afin de réclamer la journée de huit heures par des syndicats américains.

En mémoire de ce mouvement qui fut tué dans l'oeuf, le congrès de la IIe Internationale socialiste réuni à Paris pour le centenaire de la Révolution française, décide de célébrer le 1er mai une "journée internationale des travailleurs" afin de réclamer à leur tour la journée de huit heures. Mais c'est seulement en 1919 que le Sénat ratifie la loi instaurant la journée de huit heures et que pour marquer le coup, le 1er mai 1919 est déclaré journée fériée. Par la suite, le 1er mai deviendra le jour des revendications et des manifestations des travailleurs, qui continuent d'organiser de nombreuses manifestations ce jour-là.