À quel âge les enfants arrêtent-ils de croire au Père Noël ?

Le Père Noël vous a laissé un message
Le Père Noël vous a laissé un message
A quel âge les enfants arrêtent-ils de croire au Père Noël ? De plus en plus tôt. Et Internet en serait le principal responsable.
A lire aussi
Comment les enfants peuvent-ils aider à la maison : le guide âge par âge
News essentielles
Comment les enfants peuvent-ils aider à la maison : le...

Si à leur âge, on apprenait la vérité sur le Père Noël par le biais de nos copains d'école (qui avaient souvent des grands frères/grandes soeurs) ou en surprenant nos parents en train d'emballer nos cadeaux, de nos jours, c'est à travers l'ordinateur que les enfants découvrent le pot aux roses. Et ce parfois même sans avoir cherché à le découvrir.

La magie de Noël a perdu un an

En France, les bambins du XXIème siècle cessent de croire au mythe du vieux bonhomme rouge, venu du ciel sur un traîneau rempli de jouets, un peu après avoir atteint l'âge de 6 ans et demi. A titre comparatif, lorsque nous étions jeunes, nous cessions d'y croire à 7 ans et demi. La magie de Noël a donc perdu un an en quelques générations. Et en analysant un peu la carte de France, on s'aperçoit que les enfants se désillusionnent plus ou moins tard selon la ville où ils résident. Ainsi, ce sont les petits Bordelais qui déchantent le plus tôt (6,42 ans) et à Dijon qu'ils croient le plus tard (7,55 ans). A travers le monde, ce sont les enfants australiens et canadiens qui croient au mythe du Papa Noël le plus longtemps (jusqu'à leur 7 ans et demi). Quand les petits Allemands apprennent eux la vérité dès leur six ans et demi.

Internet, le Grinch de Noël

D'après les résultats de cette étude internationale menée par HMA, 10 % des parents français pointeraient Internet comme LE responsable de la disparition précoce de la croyance au Père Noël et plus de 80 % estiment qu'il a joué un rôle majeur dans cette désillusion, notamment via l'apparition de bannières publicitaires leur suggérant des jouets pour Noël sans qu'ils ne demandent rien. Normal, puisque les parents viennent souvent de passer commande sur ce même ordinateur. C'est carrément le moteur de recherches le coupable, selon un tiers d'entre eux, lorsqu'ils s'amusent à taper "Père Noël" sur Internet. En même temps, si les enfants ne passaient pas déjà 8,6 heures par semaine à traîner sur le web, ils croiraient peut-être au Père Noël un peu plus longtemps.

Et si on recommençait à y croire ?

Le désenchantement de ces résultats a donné envie à HMA de lancer une campagne féerique baptisée "Continuez à croire au Père Noël". Un plug-in à télécharger qui dissimulera tous les contenus susceptibles de mettre la puce à l'oreille aux enfants et leur présentera à la place de belles images du vieux monsieur à la barbe. Magique, non ?

Découvrez l'appel à l'aide du Père Noël