Rejetée car séropositive, une fillette est adoptée par un couple homosexuel

Photo by Tara Raye on Unsplash.
Photo by Tara Raye on Unsplash.
En Argentine, la petite Olivia a dû attendre son 28e jour pour trouver une famille aimante. Née séropositive, elle a d'abord été refusée à l'adoption par dix familles en raison de sa maladie. C'est finalement un couple d'hommes qui lui a ouvert les bras, pour leur plus grand bonheur et celui de la fillette.
A lire aussi

C'est une histoire particulièrement touchante que le quotidien argentin Clarin a dévoilée sur son site internet. Celle de Damian et Ariel, deux hommes de 42 et 39 ans en couple depuis 15 ans et originaires de Santa Fe, en Argentine.

En octobre 2014, alors qu'ils essayaient depuis cinq années d'adopter un enfant, les deux hommes reçoivent un coup de fil qui "a changé notre vie pour toujours", explique Ariel dans sa tribune publiée par Clarin. Ils découvrent l'existence de la petite Olivia, 28 jours, à la recherche d'une famille aimante.

"Dès que je l'ai vue, j'ai su qu'elle faisait partie de ma vie"

Au téléphone, leur interlocuteur leur explique que la fillette est née séropositive et que dix couples ont déjà refusé de l'adopter en raison de sa maladie. Des couples "hétérosexuels, socialement respectables, religieux et politiquement corrects qui ont dit 'non' uniquement car elle était malade", s'insurge le jeune papa dans sa tribune.

Pour le couple, c'est une évidence : ils adopteront Olivia. La première rencontre avec la fillette, quelques jours plus tard, ne fait que confirmer leur impression. Comme l'explique Damian au site Infoebae : "Dès que je l'ai vue, j'ai su qu'elle faisait partie de ma vie. La connexion a été immédiate. Nous l'avons prise dans nos bras, lui avons donné son biberon et elle nous a regardés avec des yeux grands ouverts, sans pleurer."

Dans les années qui suivent son adoption, Olivia répond très bien au traitement contre le VIH et prend progressivement du poids. Le virus n'est aujourd'hui plus détectable dans l'organisme de la fillette âgée désormais de cinq ans, précise son père dans sa tribune.

Une nouvelle adoption un an plus tard

La chance frappe à nouveau à leur porte l'année suivant l'adoption d'Olivia. En Argentine, l'histoire de Damian et Ariel est devenue virale et une femme contacte le couple pour leur proposer d'adopter son enfant à naître. La petite Victoria rejoint ainsi la famille en 2015, qui s'agrandit à nouveau.

Forts du combat qu'ils ont mené durant de longues années, Damian et Ariel ont fondé une association venant en aide aux personnes en démarche d'adoption. Une jolie façon de mettre à profit les épreuves qu'ils ont dû traverser pour fonder une famille.