Aux Pays-Bas, les hommes se tiennent la main contre l'homophobie

En Hollande, les hommes se tiennent la main contre l'homophobie
En Hollande, les hommes se tiennent la main contre l'homophobie
Pour exprimer leur solidarité avec un couple gay agressé à Arnhem, aux Pays-Bas, dimanche 2 avril, des hommes partagent sur les réseaux sociaux des photos d'eux main dans la main.
A lire aussi

C'est l'agression homophobe qui a choqué les Pays-Bas. Dimanche 2 avril au soir, Jasper Vernes-Sewratan et son mari Ronnie ont été passés à tabac à Arnehm, à l'est du pays, alors qu'ils rentraient de soirée. Leur faute ? S'être tenu la main dans la rue. Selon le rapport de police, les agresseurs âgés de 14 à 18 ans les ont violemment frappés avec une pince coupe-boulons. L'agression, très violente a suscité l'indignation des internautes. Son mari Ronnie y a laissé quatre dents et a depuis la lèvre supérieure fendue. Six suspects ont depuis été arrêtés et entendus par les forces de police.

Les hommes unis contre l'homophobie

Sur Facebook, Jasper Vernes-Sewratan décrit le "crime de haine" dont lui et son époux ont été victimes, simplement parce qu'ils étaient gays. Son post a été partagé plus de 7 500 fois et a reçu des milliers de commentaires de soutien.

Très touchée par le récit de cette agression, symptomatique d'une recrudescence de l'homophobie aux Pays-Bas, la journaliste Barbara Berend a tweeté dimanche : "S'il-vous-plaît, que tous les hommes (hétérosexuels et homosexuels) marchent juste ensemble main dans la main..."

Cette action symbolique a tout de suite été adoptée par les Néerlandais indignés par cette attaque homophobe. Politiciens, sportifs, acteurs, policiers ou hommes d'affaires ont depuis lundi 3 avril inondé les réseaux sociaux de clichés où on les voit tenir la main d'un autre homme.

On a ainsi vu le vice-Premier ministre des Pays-Bas Lodewijk Asscher tenir la main de Jeroen Dijsselbloem avec le hashtag #allemannenhandinhan (tous les hommes se tiennent la main), tout comme le leader du parti Democrats 66 (D66) Alexander Pechtold main dans la main avec Wouter Koolmees, l'expert économique du parti. Tous deux se rendaient à une réunion des partis politiques néerlandais à La Haye.

Cette solidarité envers les gays a même dépassé les frontières des Pays-Bas. Des employés des ambassades néerlandaises à Londres et à Canberra, ainsi qu'au siège de l'ONY à New York se sont joints au mouvement.

Premier pays au monde à légaliser le mariage entre personnes du même sexe en 2001, les Pays-Bas font face depuis plusieurs années à une recrudescence d'actes violents ou malveillants envers les minorités sexuelles, explique Les Échos. En 2009, le pays a recensé 400 plaintes pour violences homophobes auprès des forces de police. En 2015, plus de 1 600 ont été enregistrées.