Billie Eilish répond aux attaques grossophobes par une vidéo parfaite

Billie Eilish fustige le body shaming avec toujours autant de force.
Billie Eilish fustige le body shaming avec toujours autant de force.
Dans cette photo : Billie Eilish
On connaissait déjà l'engagement de la teen idol Billie Eilish concernant les attaques et discriminations que subissent les jeunes femmes - notamment quand il s'agit de tacler leur physique. La chanteuse persiste et signe avec ses dernières publications virales.
A lire aussi

"Il faut normaliser les 'vrais' corps". "Il faut normaliser les seins qui s'affaissent". "Instagram n'est pas la réalité". Ces sentences décomplexées résonnent comme des slogans féministes. Ces phrases constituent le discours de la jeune influenceuse noire Chizi Duru. Sur Instagram, la créatrice fashion a pour habitude de partager à ses 172 000 followers ses prescriptions et adages body positive. Et cela n'a pas manqué au gré de ses dernières stories.

Stories si pertinentes d'ailleurs que Chizi Duru a eu droit à un partage de prestige : celui de Billie Eilish. La dernière (et plus jeune) reine des Grammy Awards s'est effectivement permise de relayer lesdites vidéos sur son compte Instagram. Mais pas seulement. Elle a aussi réagi à ces propos en mettant en ligne une photo faisant écho à son dernier clip, une charge introspective contre le body shaming - ces attaques sur le physique que subissent notamment les jeunes femmes sur les réseaux sociaux.

Des remarques blessantes visant son corps et son apparence, Billie Eilish en subit plein, tout le temps. Comme nous le rappelle le Huffington Post, la chanteuse a récemment essuyé les doux mots d'un internaute qui, commentant un cliché de paparazzi, a estimé que l'artiste "avait adopté en l'espace de dix mois un corps de mère de famille des années 30". Très fine observation n'est-ce pas ?

"Body-shamer une jeune fille de 18 ans doit te rendre si fier de toi", a rétorqué une voix anonyme. Une réponse on ne peut plus fracassante à ce trolling de macho malheureusement trop généralisé.

"Les femmes sont toujours de trop"

Et les commentaires abondent pour saluer le militantisme de Billie Eilish. "Quiconque commente le corps de Billie Eilish doit se regarder attentivement", prévient l'actrice américaine Kat Dennings (Thor), fustigeant "l'absurdité malsaine" du body shaming."Quiconque réagit au physique de quelqu'un d'autre doit se regarder d'abord. Ce que vous pensez du corps d'une autre personne en dit long sur vos problèmes, toujours", abonde la comédienne afroaméricaine Liz Jenkins. Et une internaute de conclure avec esprit : "Les femmes sont toujours de trop. Trop minces. Trop grosses. De trop gros seins ou bien trop plats. Trop 'salopes'. Trop timides. Trop bavardes. Trop intelligentes. Trop bêtes... Je commence à penser que NOUS ne sommes pas le problème".

Le "Il faut normaliser les vrais corps" de la YouTubeuse Chizi Duru n'a pu que parler à Billie Eilish. Dans un spot de mars dernier abondamment relayé, la chanteuse se mettait (littéralement) à nu et s'adressait directement à ses détracteurs : "Vous avez des opinions sur mes vêtements, sur mon corps. Certaines personnes détestent ce que je porte. D'autres en font l'éloge. Certains l'utilisent pour faire honte aux autres. D'autres l'utilisent pour me faire honte. Mais je sens que vous me regardez, toujours, et rien de ce que je fais ne passe inaperçu".

Pas simplement une introspection, mais une étude fine des jugements systématiques qui sont faits aux femmes. "Si je porte ce qui est confortable, je ne suis pas une femme. Si je me débarrasse de mes couches de vêtements, je suis une salope. Bien que tu n'aies jamais vu mon corps, tu le juges et tu me juges. Pourquoi ?", poursuivait l'artiste. Des paroles que pourraient, malheureusement, s'accaparer bien des voix féminines sur le web.