Des jeux de rôles pour faire cours : la bonne idée à piquer à cette école danoise

Pour les élèves de ce lycée situé dans le nord du Danemark, les longues heures de cours passées à noircir les pages d'un cahier n'existent pas. Car ici, les lycéens apprennent l'histoire, les langues étrangères ou encore la physique exclusivement par le biais de jeux de rôle.
A lire aussi

Jeux de rôles, escape game... Les expériences immersives ludiques grandeur nature ont le vent en poupe, aussi bien auprès des adultes que des enfants et des adolescents. Et si on s'en servait pour favoriser l'apprentissage ? C'est l'idée lumineuse qu'a eu le lycée Østerskov, situé à Hobro, dans le nord du Danemark. Dans cet établissement scolaire pas comme les autres, les élèves apprennent l'histoire, la géographie ou encore la physique par le biais de jeux de rôle.

Chaque semaine, les 86 élèves sont invités à s'immerger dans un thème spécifique : donjon et dragon, conquête spatiale, serial killer... Comme dans un vrai jeu de rôle, chacun endosse un personnage et fait équipe avec ses camarades de classe afin de percer un mystère. En cours de chimie, les apprentis policiers (pour le thème du serial killer) doivent par exemple étudier le liquide qui a servi à faire disparaître le corps de la victime, comme le ferait la police scientifique. C'est parti pour les tests : éprouvettes, pH, électrolyse...

La classe est dirigée par une prof de sciences qui explique à ses élèves comment manier béchers et éprouvettes et effectuer les tests chimiques pour distinguer les différentes molécules. Autrement dit, un vrai cours de physique-chimie avec des cas pratiques, mais abordé sous un angle ludique.


En cours de mathématiques,les élèves vont cette fois-ci se familiariser avec le concept des équations linéaires, afin de déterminer l'heure à laquelle le crime a été commis (toujours dans la thématique du serial killer). "Ces jeux en prise avec le réel accroissent la curiosité et la motivation des élèves", explique au site WeDemain, Andreas Miller, prof de danois et d'anglais lycée Østerskov.

Le lycée Østerskov et ses cours jeux de rôle

Un nouveau thème chaque semaine

Composé d'une dizaine d'enseignants, l'équipe pédagogique du lycée est cruciale pour le bon déroulé de ces "leçons particulières" et s'implique tout autant que les écoliers dans le processus des jeux de rôles. Les professeur.e.s sont divisé.es en deux équipes, baptisées Hell et Heaven (soit Enfer et Paradis). Quand la première équipe enseigne, la seconde prépare les prochains jeux de rôle, dont le thème change chaque semaine.

En dehors de ce fonctionnement atypique, le lycée ressemble à tous les autres établissements classiques du pays : il est soumis à un programme ministériel et enseigne donc les mêmes matières à savoir l'anglais, les mathématiques, l'allemand, le danois, l'histoire-géo, l'éducation religieuse, les sciences sociales, les Sciences de la vie et de la terre (SVT) et la physique-chimie.

Un apprentissage multi-disciplinaire

Souvent, les thèmes des jeux sont déterminés par des périodes historiques : Rome Antique, Flower Power au Danemark, Seconde Guerre Mondiale... Les répartitions des rôles impliquent souvent de se transposer dans un espace géographique précis (et apprend ainsi à se repérer sur une carte du monde) mais également à saisir les enjeux d'une époque historique et s'imprégner de ses traditions et de ses personnages.

Pour la Rome Antique, les élèves ont par exemple du se mettre dans la peau de politiciens, de marchands ou d'esclaves. L'usage de la langue est également requis, par exemple pour négocier en allemand avec des marchands de l'époque.

Une école "plus libre"

L'apprentissage par le jeu n'est pas l'unique valeur rattachée à ce lycée, qui fait également office de pensionnat. Ici, personne ne se juge et tout le monde est mis sur un pied d'égalité. Le soir, quand les heures de cours sont terminées, enseignants et élèves se mélangent pour les repas et prolongent parfois les festivités avec des soirées jeux de société.


"Ici, le professeur n'est plus perçu comme l'évaluateur mais le guide des apprentissages. La soif de trouver la solution, de gagner emplace le rapport vertical au prof et à la note. On est dans une configuration horizontale où le groupe s'entraide. Une fois adulte, salarié, père ou mère, cet apprentissage basé sur l'échange permet de communiquer et de travailler en synergie", estime un des enseignants.

Un point de vue partagé par les étudiants : "Il n'y a pas de pression, personne ne se juge. Moi qui me sens souvent différente des autres adolescents, j'ai trouvé ici une école plus libre", confie à WeDemain Jeanne, élève originaire de Fribourg en Allemagne, encore en plein apprentissage de la langue d'Andersen.


Séduite par le concept pédagogique du lycée Østerskov, une école danoise située dans le Jutland basée sur les jeux de rôle a récemment ouvert ses portes. Cette méthode semble donc avoir de beaux jours devant elle. Et on l'espère la voir arriver en France bientôt.