Lifestyle
Alexandra Lamy a refusé d'être maquillée pour un rôle : un geste militant ?
Publié le 19 mars 2024 à 10:57
Par Clément Arbrun | Journaliste
Passionné par les sujets de société et la culture, Clément Arbrun est journaliste pour le site Terrafemina depuis 2019.
Envoyer valser le makeup quand on est actrice ? Un choix qui peut sembler étonnant dans un milieu super codifié et pourtant, c'est celui d'Alexandre Lamy. Elle s'explique sur Inter.
Alexandra Lamy a refusé d'être maquillée pour un rôle : un geste militant ?
Alexandra Lamy a refusé d'être maquillée pour un rôle : un geste militant ? Alexandra Lamy a refusé d'être maquillée pour un rôle : un geste militant ?
Alexandra Lamy - 27ème Festival International du Film de Comédie de l'Alpe d'Huez le 17 janvier 2024. © Dominique Jacovides/Bestimage Envoyer valser le makeup quand on est actrice ? Un choix qui peut sembler étonnant dans un milieu super codifié et pourtant, c'est celui d'Alexandre Lamy. Elle s'explique sur Inter.
Chloé Jouannet et Alexandra Lamy lors du photocall de la série "Killer Coaster" lors de la 25ème édition du Festival de la fiction de la Rochelle, France, le 13 septembre 2023. © Denis Guignebourg/BestImage On arrête plus Alexandra Lamy. De tous les engagements - on pense notamment à son soutien invétéré envers Judith Godrèche - l'actrice est également à l'affiche d'un tout nouveau film, La Promesse verte. Une charge énervée contre les exploitants d'huile de palme. Artiste écolo donc, et foncièrement féministe. 
© Dominique Jacovides / Bestimage D'ailleurs, elle l'a encore démontrée récemment sur les ondes de France Inter. Auprès de la toujours très matinale Léa Salamé, la comédienne est revenue sur une facette plus discrète de ses convictions : le no makeup.  
Alexandra Lamy - 27ème Festival International du Film de Comédie de l'Alpe d'Huez le 17 janvier 2024. © Dominique Jacovides/Bestimage
La suite après la publicité

On arrête plus Alexandra Lamy. De tous les engagements - on pense notamment à son soutien invétéré envers Judith Godrèche - l'actrice est également à l'affiche d'un tout nouveau film, La Promesse verte. Une charge énervée contre les exploitants d'huile de palme.

Artiste écolo donc, et foncièrement féministe.

D'ailleurs, elle l'a encore démontrée récemment sur les ondes de France Inter. Auprès de la toujours très matinale Léa Salamé, la comédienne est revenue sur une facette plus discrète de ses convictions : le no makeup. Soit le choix d'envoyer valser consciemment la trousse à maquillage. Une décision populaire auprès de toute une nouvelle génération, qui compte bien combattre diktats de beauté et injonctions à la féminité.

Si le no makeup était très populaire durant le confinement, lorsque se maquiller ne s'avérait pas "socialement" nécessaire, c'est précisément pour un rôle qu'Alexandra Lamy a opté pour le côté sans filtre de la force. Elle s'explique...

"Je me fiche de l'apparence"

Pour son rôle dans La promesse verte, Alexandra Lamy a effectivement refusée d'être maquillée. Pourquoi ? Par souci de véracité. Elle raconte : "Je me fiche de l'apparence. Ce qui est important est ce que raconte le personnage. Évidemment, je me maquille bien sûr, mais je n'y pense pas tous les matins. Pour ce rôle, j'ai maltraité mon corps pour qu'on voie la tension corporelle, d'avoir son fils condamné à mort".

"Oui, je parle à mon corps. Nous les acteurs, pouvons nous faire du mal... Donc, effectivement, après, je lui dis " ne t'inquiète pas " parce notre corps c'est notre deuxième cerveau... Evidemment que la vieillesse on se dit 'Olala, mince', quand on commence à se voir fatigué. Mais je me dis toujours, en fait, on a de la chance de vieillir. Moi j'ai perdu des amis tellement jeunes. Et donc tous les jours je me dis que j'ai de la chance de vieillir"

Le no makeup est une tendance si pop, malgré le clivage qu'elle peut susciter, qu'une icône comme Pamela Anderson l'a même assumé en plein défilé. C'est dire. Cependant, le choix d'Alexandra Lamy, lié à une volonté de rendre son personnage crédible et authentique, en rappelle d'autres. Comme celui de Salomé Richard qui, pour le film "Baden Baden" de la cinéaste Rachel Lang, avait trouvé absurde que son personnage s'épile. Une anecdote forte relatée par Jade Debeugny dans son essai passionnant, "Le poil féminin à l'écran".

Mots clés
Lifestyle News essentielles maquillage corps cinéma
Sur le même thème
"Une femme qui n'a pas peur" : Alexandra Lamy félicite encore Judith Godrèche play_circle
Société
"Une femme qui n'a pas peur" : Alexandra Lamy félicite encore Judith Godrèche
11 mars 2024
Est-on condamné·e à finir solo quand on cherche l'amour à Paris ? play_circle
Lifestyle
Est-on condamné·e à finir solo quand on cherche l'amour à Paris ?
12 avril 2024
52 ans et célib' ? Pour Alexandra Lamy, c'est une force ! play_circle
Lifestyle
52 ans et célib' ? Pour Alexandra Lamy, c'est une force !
27 mars 2024
Les articles similaires
Congélation des ovocytes : Kristen Stewart l'a fait, elle témoigne ! play_circle
Santé
Congélation des ovocytes : Kristen Stewart l'a fait, elle témoigne !
29 mars 2024
"Sydney Sweeney n'est pas jolie et ne sait pas jouer", tacle une productrice play_circle
Culture
"Sydney Sweeney n'est pas jolie et ne sait pas jouer", tacle une productrice
25 avril 2024
Dernières actualités
"J'ai fait une fausse couche" : Eve Angeli brise un tabou et se confie sur "le choc" de sa vie
Santé
"J'ai fait une fausse couche" : Eve Angeli brise un tabou et se confie sur "le choc" de sa vie
10 juillet 2024
Et si Sandrine Rousseau était la future présidente de l'Assemblée Nationale ? play_circle
Société
Et si Sandrine Rousseau était la future présidente de l'Assemblée Nationale ?
9 juillet 2024
Dernières news