Ses bébés sont la cible de commentaires grossophobes, elle réplique

Ses bébés sont la cible de commentaires grossophobes, elle réplique
Ses bébés sont la cible de commentaires grossophobes, elle réplique
Sur TikTok, la jeune mère de deux jumelles s'est adressée aux internautes qui critiquent le poids de ses filles. Un tacle anti-grossophobie nécessaire.
A lire aussi

Alexis LaRue est maman de deux jumelles de 7 mois : Camila et Elena. Chaque jour, elle partage son quotidien sur TikTok à coup de vidéos humoristiques mettant en scène sa famille via son compte, The Mejia Family. Avec plus de 950 000 abonné·e·s, ses vidéos font le tour du réseau social. Et malheureusement, certain·e·s internautes qui les visionnent ne semblent pas réussir à contenir leurs relents grossophobes.

Chacune de ses filles pèse 9 kilos, un chiffre qui dérange une partie de son audience. La raison ? L'obsession de notre société pour l'apparence de l'autre, et la façon dont tout doit coller à la sacro-sainte "normalité". Même à 7 mois, apparemment. Dans une vidéo, Alexis LaRue s'est d'abord amusée de commentaires de personnes qui questionnaient la silhouette des deux petites.

"Tout le monde veut savoir si je suis juste petite... Ou si mes bébés sont gigantesques", souriait-elle. Seulement, ça ne s'est pas arrêté là, et la jeune maman a vu déferler une vague de critiques à son encontre et à celle de Camila et Elena. Ainsi, des internautes lui ont lâché que ses bébés devaient "perdre du poids", "faire un régime", ou encore qu'elle était une mauvaise mère car elles étaient "trop grosses". Hallucinant... et pourtant.

"C'est fou !"

Alors, pour mettre les choses au clair, et épingler des mots qu'elle ne tolère en aucun cas, Alexis LaRue a répondu dans une brève séquence. Ses filles dans les bras, elle réplique à un message précis posté sous une de ses publications : celui d'une personne qui lâche, ironique : "Elles n'ont pas besoin de snacks".

"Imaginez dire à des bébés de 7 mois qu'ils doivent surveiller ce qu'ils mangent. C'est fou ! C'est fou... Je ne ferais jamais ça !", rétorque-t-elle, visiblement émue. Et comment ne pas l'être : au-delà de l'incompréhension et de l'indignation que peut susciter un tel comportement, conseiller à des enfants de "faire un régime" est par bien des aspects problématique et dangereux.

Alors à l'avenir : on s'abstient, et ont s'interroge plutôt sur ce que révèlent ce genre de commentaires.