Hand spinner : les écoles françaises commencent à l'interdire

Le hand spinner en passe d'interdiction dans les écoles
Le hand spinner en passe d'interdiction dans les écoles
Un nouveau jouet fait fureur auprès des jeunes : le hand spinner. Omniprésent dans les écoles à la récré, son succès pourrait être de courte durée puisque les établissements de primaire et de collège sont en train de le bannir les uns après les autres. Et voici pourquoi.
A lire aussi
15 minutes de silence pour lire : la belle idée qui se répand dans les écoles françaises
News essentielles
15 minutes de silence pour lire : la belle idée qui se...

Drôle de petit objet tournant comme une toupie entre les doigts des enfants et adolescents auprès desquels il a connu un succès fulgurant en quelques semaines, le hand spinner vient pourtant d'être interdit dans plusieurs établissements scolaires français. Et pour cause : si ces petits gadgets importés des Etats-Unis où ils ont été inventés dans les années 90, sont devenus un véritable phénomène dans les cours de récréation ces derniers temps... Nombre d'élèves s'y exerceraient aussi durant les heures de classe.

Car si initialement, ce petit objet en plastique était reconnu pour ses vertus anti-stress et sa capacité à aider les enfants à se concentrer - le "hand spinner" est d'ailleurs employé à des fins thérapeutiques auprès des personnes autistes ou hyperactives - son usage en classe produirait l'effet inverse. C'est notamment ce que dénonce la directrice de l'école privée Jeannine Manuel, dans le 15e arrondissement de Paris, qui a annoncé le 22 mai dernier leur interdiction dans l'enceinte de son établissement. Ces gadgets seraient, déclare-t-elle, "source de distraction, de contrariétés et de conflits à l'école", comme le relaient le Huffington Post.

Même son de cloche en Seine-et-Marne au collège Les Maillettes où le principal a fait circuler une lettre d'information interdisant le hand spinner en raison notamment de sa "dangerosité".

Un jouet perturbateur

Mais d'autres raisons sont également invoquées par les établissements. A l'instar de ce collège du 14e arrondissement de Paris où le hand spinner aurait engendré "de nombreux conflits, vols et bagarres", comme le rapporte le site Eclypsia. C'est ainsi qu'aux Etats-Unis, de nombreux établissements ont déjà banni les hand spinners. "Franchement, nous avons constaté que les toupies n'avaient pas l'effet escompté sur les élèves. Les enfants les échangent ou les tournent au lieu d'écrire", explique Kate Ellison, directrice d'une école de Washington, interrogée par le Chicago Tribune.

Alors, ces interdictions du hand spinner à l'école vont-elles signer la fin de ce phénomène aussi vite qu'il est arrivé ? Vu le succès de ce jouet, on a tout de même quelques doutes, d'autant que les grandes vacances approchent à grands pas...