Elle crée des poupées pour enfants handicapés qui leur ressemblent enfin

A Doll Like Me, des poupées diversifiées et à l'image des enfants handicapés
A Doll Like Me, des poupées diversifiées et à l'image des enfants handicapés
Cette maman de trois enfants confectionne des poupées qui prônent la diversité et représentent les handicaps de nombreux enfants.
A lire aussi

Amy Jandrisevits, assistante sociale originaire du Wisconsin, aux Etats-Unis, a décidé de créer A Doll Like Me, des poupées à l'image de tous les enfants en réalisant que la plupart des modèles proposés étaient tous blancs et valides.

"Je crois sincèrement que les poupées devraient ressembler à leurs propriétaires et qu'elles devraient être disponibles dans toutes les couleurs, tous les genres et tous les types de corps ", explique-t-elle à Metro.co.uk.

Elle ajoute : "Nous ne rendons pas service aux enfants en n'offrant pas une grande variété de jouets. Dans un monde idéal, la différence entre les membres, le type de corps, l'état de santé, les taches de naissance et les différences entre les mains seraient aussi acceptées que toutes les autres choses qui nous rendent uniques".

A Doll Like Me
A Doll Like Me
A Doll Like Me
A Doll Like Me

Elle commence ainsi la confection de ses créations inclusives grâce aux compétences de couturière qu'elle a héritées de sa propre mère. Une de ses ami·es remarque son talent, l'encourage à les mettre en vente et rapidement, de nombreux parents craquent pour les poupées d'Amy.

Des pièces personnalisées pour chaque enfant, et qui représentent des petites filles et des petits garçons de toutes les couleurs de peau, mais aussi avec des amputations, ceux avec des marques faciales et des cicatrices, des enfants albinos, ou encore ceux qui n'ont pas de cheveux. Ces différences, elle les a beaucoup rencontrées dans son boulot, puisqu'elle est rattachée au service d'oncologie.

"Quand un enfant a un cancer, il ne contrôle rien, mais il a besoin de quelque chose pour se réconforter. Il est nécessaire qu'un enfant puisse se reconnaître dans une poupée, nous ne lui rendons pas service en ne les représentant pas tous. Cela peut être si dommageable de ne pas se voir reflété", poursuit-elle.

A Doll Like Me
A Doll Like Me
A Doll Like Me
A Doll Like Me

Pour chaque poupée, elle compte un maximum de 6 heures de travail, dont chaque minute vaut la peine, assure-t-elle. "Tout le monde devrait avoir quelque chose à câliner, tout le monde devrait avoir une poupée qui lui ressemble (surtout quand on n'a pas de cheveux !)". Côté prix, il faut compter environ 100 $. Un coût que beaucoup de familles ne peuvent pas se permettre. Amy explique sur sa page Go Fund Me que "d'une manière ou d'une autre, elle fait en sorte que la poupée arrive à son destinataire".

Un exemple que l'on applaudit !