Isabelle Nanty : ses confessions sur les hommes, le couple et sa fille Tallulah

 Isabelle Nanty - Enregistrement de l'émission "Vivement Dimanche" à Paris le 3 Fevrier 2016 et qui sera diffusée le 7 Fevrier 2016. Invité principal Kev Adams. © Coadic Guirec/Bestimage
Isabelle Nanty - Enregistrement de l'émission "Vivement Dimanche" à Paris le 3 Fevrier 2016 et qui sera diffusée le 7 Fevrier 2016. Invité principal Kev Adams. © Coadic Guirec/Bestimage
Dans cette photo : Isabelle Nanty
A l'affiche du film "Les Tuche 2 : le rêve américain", Isabelle Nanty s'est longuement confiée dans les colonnes de Paris Match au sujet de sa vie privée et surtout de sa fille Tallulah qu'elle adore.
A lire aussi

Très présente sur le petit écran comme sur grand écran, Isabelle Nanty a une vie professionnelle particulièrement heureuse et satisfaisante. Pourtant, la comédienne se met rarement en avant lors d'interviews et n'évoque pas souvent sa vie privée et sa vie de maman. C'est chose faite dans le dernier numéro de Paris Match où elle évoque longuement son bonheur d'être la maman adoptive de sa fille Tallulah. Une fille brillante qu'elle aime de tout son être.

A la question de savoir pourquoi elle a décidé d'adopter, Isabelle Nanty n'hésite pas beaucoup : "L'inconscience, une forme d'égoïsme. Mais surtout, un désir très fort de partage. De l'amour à donner. Ce que je peux dire, treize ans après, c'est que j'ai la chance inouïe d'avoir une fille géniale. Tallulah est une des personnes les plus charismatiques que j'ai rencontrées. Elle possède une intelligence phénoménale, et ne fait rien comme les autres."

Quant à savoir si elle est heureuse de sa vie de femme même si elle explique souvent avoir échoué en amour, Isabelle Nanty est claire : elle est heureuse et ne veut pas que l'on se fie aux apparences en ce qui la concerne :

"C'est lié à mon histoire, à mes traumatismes. Ca ne veut pas dire que ma vie n'est pas riche de rencontres. Je vais bien. On s'arrête de plus en plus à l'image, au statut, et c'est ce qui peut me faire souffrir. L'âme n'intéresse plus."

Une enfant rêveuse

Enfant rêveuse, drôle et toujours un peu dans son monde, Isabelle Nanty reconnait qu'elle aimait avant tout la présence des adultes et pouvait passer des heures à s'inventer une vie qui n'était pas la sienne. Des souvenirs d'une enfance plutôt heureuse pour la comédienne qui ajoute qu'elle a longtemps manqué de confiance en elle et eu les plus grandes difficultés à regarder les gens dans les yeux ou même tout simplement à leur parler.

Les dossiers