J'ai l'impression de vivre à côté de ma vie

Femme pensive
Femme pensive
Perdue, confuse, fatiguée, stressée, vous avez l'impression de devenir étrangère à vous-même. Voire de vivre à côté de votre vie. Comment s'en sortir et changer la donne ?
A lire aussi
Une séquence grossophobe de "La robe de ma vie" ne passe pas
News essentielles
Une séquence grossophobe de "La robe de ma vie" ne passe...

Avez-vous déjà eu cette sensation frustrante de passer à coté de leur vie ? Emportée dans le tourbillon du quotidien, un peu perdue, vous oubliez (au choix) : vos belles facettes, ce que vous voulez vraiment, vos rêves, ce que vous aimez et ce qui fait sens pour vous... Vous avez du mal à trouver une direction, un but, des objectifs qui vous ressemblent.

Nous sommes souvent submergées par les sollicitations de nos proches, qui déteignent sur nous à la longue et nous en oublions de vivre pour nous. Nous avons alors tendance à vivre "à côté de notre vie", déconnectés de nos émotions.
Entre le stress, les soucis générés par le travail et nos différentes obligations, les moments de détente que nous passons dans une sorte d'état second, nous devenons étrangères à nous-mêmes.

Les risques encourus ?

  • ne plus savoir qui vous êtes vraiment
  • sensation d'avoir perdu votre identité propre
  • incapacité à faire des choix avec sérénité,
  • ignorance de ce que vous aimez/voulez (ou pas)
  • difficulté à vous fixer des objectifs qui ont du sens où à les atteindre
  • perte de votre joie de vivre, voir déprime ou dépression
  • perte de confiance et d'estime de soi

Voici deux pistes pour ne pas passer à côté de notre vie :

La première piste, pour vivre notre vraie vie, pour (re)trouver notre chemin passe par la connaissance de soi. La base pour vivre en accord avec soi-même est de bien se connaître pour vivre heureuse, pour mettre en place et atteindre nos objectifs essentiels.

Mieux se connaître
Mieux se connaître

La seconde piste est d'écouter notre voix intérieure. Comme l'explique la psychothérapeute Claudia Bepko, coauteure, avec Jo-Ann Krestan, de Vous êtes vraiment trop bonne : "La plupart des femmes se laissent tellement envoûter par l'image de la 'bonté' féminine véhiculée dans la société qu'elles n'écoutent plus leur voix intérieure. Pourtant, c'est elle qui devrait leur dire ce qu'elles désirent, ce qu'elles aiment et ce dont elles ont besoin."

D'autant que cette voix intérieure est simple d'accès. Pour suivre ces pistes et nous retrouver, nous avons à nous octroyer du temps et être à notre écoute. Êtes-vous prête à vous accorder un peu de temps pour vous épanouir ? Êtes-vous enthousiaste à l'idée de vivre enfin votre vraie vie ?

Pour savoir si mieux vous connaître est une priorité, voici un exercice très simple. Vous allez évaluer votre pourcentage de connaissance de vous de la manière suivante:

Quelle note, de 1 à 10 (10 étant la meilleure note), pouvez-vous donner à votre connaissance de vous-même ?

Exemple: J'ai conscience de mes savoir-être et savoir-faire, de mes défauts et limites et je me fixe des objectifs que j'atteints avec plaisir: /10

Je ne sais pas de quoi je suis capable, j'ai du mal à savoir ce que je veux et à passer à l'action: /10.

Votre note : /10

 

Si votre note se situe entre 7 et 10, votre niveau de bien-être et d'épanouissement doit être satisfaisant. Mais en-dessous, l'insatisfaction et le manque de sens vous habitent.

N'attendez pas de vivre une dépression ou un burn-out pour réagir. Reprenez les reines de votre vie en main, pour le meilleur.

Par Dominique Atlan, thérapeute certifiée et validée du réseau Medoucine.