Jeny Priez et Géraldine Pillet : qui sont les compagnes des frères Karabatic ?

Renvoyés ce lundi 15 juin devant le tribunal correctionnel, les handballeurs Nikola et Luka Karabatic sont jugés pour des paris truqués lors d'un match de 2012. Leurs compagnes Jeny Priez et Géraldine Pillet, qui pourraient être directement impliquées dans l'affaire, sont elles aussi attendues au tribunal.
À lire aussi

Seize prévenus en tout sont aujourd'hui devant la justice dans l'affaire des paris suspects qui ont entaché un match de handball de 2012, entre les équipes de Cesson (Ile-et-Vilaine) et Montpellier (Hérault). Parmi eux, plusieurs stars de la discipline dont Nikola Karabatic et son frère Luka .

Les deux hommes sont soupçonnés d'avoir pris part à une escroquerie durant ce match de fin de saison, qui a donné lieu à un nombre anormal de paris pris le jour même de la rencontre. "Si Luka Karabatic a admis son pari, tout en niant le moindre trucage du match, son frère Nikola assure qu'il n'avait pas connaissance d'un arrangement", rapporte le Parisien.

Les deux compagnes au coeur du procès des paris truqués

Ce lundi au tribunal, les deux sportifs sont aux côtés de leurs compagnes respectives. Jeny Priez, qui partage la vie de Luka Karabatic, et Géraldine Pillet en couple avec Nikola, seront en effet entendues mercredi dans cette affaire. Jennifer Priez, ancienne co-animatrice du Mag de NRJ12 aux côtés de Matthieu Delormeau, est soupçonnée d'avoir parié 4500€ avant la rencontre entre Montpellier et Cesson. Elle aurait "été identifiée comme la jeune femme porteuse de lunettes de soleil et d'une casquette qui a parié 4 500 € dans un bar parisien", précise le Parisien.

Remerciée par NRJ12 après son implication dans l'affaire, Jeny Priez se consacre aujourd'hui à son idylle, songeant même au mariage, et à son premier métier : mannequin. Si un éventuel retour sur NRJ12 avait été évoqué, la jeune femme de 28 ans ne semble pas envisager de revenir à la télévision immédiatement, malgré les sollicitations : "J'ai toujours gardé contact avec eux (la chaîne, ndlr.), notamment Matthieu et d'autres personnes à la production. Je sais que certaines personnes aimeraient que je revienne", avait-elle expliqué en octobre 2014 avant d'ajouter "Pour l'instant, ce n'est pas dans mes priorités ou en tout cas, pas dans mes envies de travail".

Elle aussi suspectée d'avoir parié, Géraldine Pillet peut compter sur le soutien de son compagnon Nikola Karabatic. Ce dernier assure en effet n'avoir rien vu des paris réalisés par sa compagne, qui travaille à l'hôtel Méridien de Paris. Le jour du match, Nikola Karabatic se serait rendu avec Géraldine Pillet chez des amis pour un brunch. Sur le chemin, celle-ci lui aurait demandé de s'arrêter pour acheter un magazine. La jeune femme aurait alors retiré 1500 euros et parié sur le match. Des faits qui ont valu à la jeune femme une mise en examen pour "escroquerie par manoeuvre frauduleuse". Présumés innocents jusqu'a une éventuelle condamnation définitive, tous les protagonistes de cette affaire vont être entendus cette semaine devant le tribunal.