La bière serait un bouclier anti-cancer

La bière peut-elle aider à combattre le cancer ?
La bière peut-elle aider à combattre le cancer ?
Une équipe de chercheurs de l'Université de l'Idaho, aux États-Unis, croit avoir trouvé dans la bière des éléments chimiques capables de prévenir certaines maladies et même combattre le cancer.
A lire aussi
La bière serait un meilleur analgésique que le paracétamol (selon la science)
News essentielles
La bière serait un meilleur analgésique que le...

D'ici quelques années, se prémunir contre le cancer sera peut-être aussi simple que décapsuler une bière. C'est en tout cas ce qu'espère l'équipe de scientifiques de l'Université de l'Idaho dirigée par le docteur Kristopher Waynant. Selon ces chercheurs, qui ont présenté leurs conclusions lundi 14 mars lors de la 251e conférence du National Meeting & exposition of the Americain Chemical Society, certains éléments chimiques contenus dans la bière pourraient aider à lutter contre le cancer.

Pour parvenir à cette conclusion, les scientifiques se sont penchés sur les propriétés chimiques de l'humolone et la lupolone, deux acides produites par la fermentation du houblon, la plante qui entre dans la composition de la bière et lui donne sa saveur amère.

Les acides de la bière bloquent les cellules cancéreuses

Excellents anti-bactériens, ces deux acides pourraient, s'ils étaient synthétisés sous la forme de médicaments, stopper la propagation des bactéries, bloquer les maladies inflammatoires et stopper le développement des cellules cancéreuses.
Mais les travaux des scientifiques ne sont pas encore terminés. Pour que leurs recherches aboutissent, les scientifiques doivent parvenir à extraire l'humolone et la lupolone afin de tester leur efficacité sur les inflammations du corps. La synthétisation en laboratoire des deux acides est également en phase de test.

Pas d'auto-médicamentation

Les amateurs (et amatrices) de mousse doivent-ils en conclure qu'en buvant une bière de temps en temps, ils pratiquent l'auto-médicamentation ? Pas du tout, prévient Kristopher Waynant.

"Nous ne pensons évidemment pas que la bière doive-t-être utilisée comme un médicament", affirme le scientifique. D'ailleurs, si certaines boissons alcoolisées comme le vin, peuvent être bonnes pour la santé bues en petites quantités, elles peuvent, en cas de forte consommation, entraîner une dépendance et favoriser le développement de maladies.