Pourquoi il ne faut pas boire plus de 6 bières par semaine

Pas plus de 6 pintes par semaine !
Pas plus de 6 pintes par semaine !
Face à la consommation excessive d'alcool de ses habitants, le Royaume-Uni a pris une résolution pour 2016 : limiter le nombre de verres hebdomadaires avalés.
A lire aussi

Détenir l'une des consommations d'alcool parmi les plus élevées d'Europe n'a pas vraiment ravi les autorités sanitaires britanniques. Face à ce fléau, elles ont tranché, déconseillant vivement à sa population de boire plus de 6 pintes de bière par semaine.

6 bières ou 14 verres de vin

Il est désormais vivement suggéré aux Anglais de ne pas boire plus de 14 "unités" d'alcool par semaine, contre les 21 ingurgitées en moyenne (et encore, les dernières estimations remontent à 1995). Ce qui équivaut à 14 verres de vin, ça laisse quand même de quoi voir venir. Conscients que cette recommandation est loin d'être drastique, les autorités voient cela comme "un pas dans la bonne direction" comme le déclare Linda Bauld de l'organisation britannique de recherches contre le cancer. En effet, grands amateurs de bière, les Anglais ont tendance à la consommer des pintes (une pinte = 0,57 l), et 6 pintes par semaine, pour eux, c'est peu. Aussi, le gouvernement veut inciter la population à perdre l'habitude de boire pendant la semaine par exemple ou à laisser au moins deux ou trois jours entre chaque prise pour que le foie ait le temps de se drainer. Se faisant, les 6 pintes vont être sans doute plus faciles à avaler.

Des jours avec et des jours sans

Évidemment, il ne s'agit pas non plus de boire ses 14 verres de vin ou ses 6 pintes de bières d'une traite. Il est également préconisé de manger et de boire de l'eau entre chaque verre. Une consigne valable pour les hommes comme pour les femmes. Une première.

Et ce n'est pas parce qu'on ne vit pas en Angleterre que l'on ne doit pas nous aussi démarrer cette nouvelle année en tâchant de réduire notre consommation d'alcool.