Le yoga compte-t-il comme du sport ?

Le yoga compte-t-il comme du sport ?
Le yoga compte-t-il comme du sport ?
Vous faites du yoga régulièrement et vous pensez que cela suffit à accomplir vos 30 minutes d'exercice physique réglementaires ? C'était sans compter sur les résultats d'une récente étude scientifique qui suggèrent malheureusement que le yoga ne serait pas une discipline assez intensive pour figurer dans la catégorie des sports.
A lire aussi

Depuis quelques années, le yoga est partout. Des pages de magazines aux comptes Instagram des it-girls les plus populaires, difficile de passer à côté du phénomène. Et si ses bienfaits sur la santé sont effectivement avérés, la discipline serait pourtant beaucoup moins efficace qu'il n'y paraît. Selon la science et une récente étude publiée dans Medicine & Science in Sport & Exercice, le yoga offrirait une si faible intensité physique qu'il n'entrerait même pas dans la catégorie des sports.

Des postures à faibles intensité physique

Avant d'aller plus loin, il est toutefois utile de préciser que l'expérience se concentre uniquement sur ce que l'on appelle l'hatha yoga, ou la forme la plus commune enseignée et pratiquée en Occident. Un yoga dit "d'effort", qui repose sur 3 principes fondateurs : postures, respiration et méditation. Une activité physique certes, mais loin d'être aussi intensive que des sports plus cardio comme la course à pieds ou la natation par exemple. Après avoir analysé l'intensité de l'effort physique produit lors d'une posture d'hatha yoga, les chercheurs se sont rapidement aperçus que la plupart d'entre elles se rapportait à un exercice physique de faible intensité.

Seule exception à la règle : le Surya Namaskar ou "salutation au soleil", qui correspondrait à un exercice physique d'intensité modéré à vigoureux en fonction de l'investissement du sportif.

Vous l'aurez compris, si vous comptiez uniquement sur le yoga pour effectuer vos 30 minutes de sport quotidiennes, il va donc falloir changer vos habitudes. Car contrairement aux idées reçues et à la sueur qui perle déjà sur votre front, cette discipline ne serait pas suffisante pour représenter une véritable séance de sport.

Mais attention, cela ne veut pas dire qu'il faille laisser tomber le yoga. Comme le précise très bien les scientifiques, il serait un excellent moyen de maintenir une bonne santé cardiaque, de réduire significativement le stress, de soulager les douleurs musculaires (et notamment le mal de dos) et de développer sa souplesse corporelle.

Presque tout bénef, quoi !