Les 14 erreurs que les parents commettent le plus souvent (selon un psy)

Les erreurs d'éducation que les parents font
2 photos
Lancer le diaporama
On a beau essayer de remplir notre rôle de parents au mieux, personne n'est parfait. Sachant cela, il y a pourtant certaines petites erreurs éducatives que l'on pourrait fort bien éviter.
A lire aussi

L'éducation positive a beau avoir le vent en poupe, adapter avec justesse et régularité la bonne pédagogie est parfois bien difficile. La preuve avec ces 14 erreurs les plus fréquemment commises par les parents, énumérées par le psychologue Mike Leary. Des erreurs qui peuvent parfois sembler anodines mais dont les conséquences sont susceptibles d'être néfastes sur le long terme.

1- Trop leur laisser le choix

Laisser le choix à ses enfants est une bonne chose, mais le risque est de leur laisser trop d'alternatives. Le risque ? Ils pourraient se sentir dépassés, perdus devant cette infinité de possibilités.

2- Les flatter constamment

Bien sûr, il est normal et même conseillé de complimenter son enfant lorsqu'il accomplit quelque chose de méritant. Le problème, c'est qu'aujourd'hui, on a tendance à couvrir nos enfants de louanges à longueur de journée. Si bien qu'ils finissent par s'étonner lorsqu'ils ne sont pas traités comme des champions. Attention à la grosse tête !

3- Vouloir qu'ils soient heureux à tout prix

C'est le but de tout parent de vouloir le bonheur de ses enfants, mais c'est à eux aussi d'apprendre à apprécier la vie et ses petits (et grands) bonheurs. Vous ne pouvez pas les forcer à être heureux, ni leur mâcher le travail.

4- Les surcharger d'activités

Danse, musique, dessin, judo, cours d'anglais... Aussi enrichissantes soient-elles, les activités extra-scolaires, si elles sont trop nombreuses, n'apporteront rien de bon à l'enfant qui risque de craquer. S'ennuyer un peu est parfois nettement plus productif et cela les aidera aussi à développer leur créativité.

5- Trop les gâter

Céder à toutes les envies et passer le moindre caprice de ses enfants ne les rendra pas plus épanouis. Au contraire, cela risque de les placer dans une situation d'insatisfaction permanente qu'ils tenteront d'atténuer par des achats compulsifs en grandissant. Une spirale infernale.

Enfant gâtée
Enfant gâtée

6- Le mettre sur un piédestal

Inciter son enfant à se cultiver, c'est évidemment une bonne chose. Flatter son ego lorsqu'il dit des choses futées également. Mais attention à ne pas placer son enfant sur un piédestal car il pourrait ensuite devenir arrogant et penser qu'il est au-dessus de tout le monde, ce qui aurait pour conséquence de l'isoler des autres.

7- Trop user de non-dits

Aussi gênantes que puissent être certaines questions (et notamment celles touchant à la question de la sexualité), il vaut mieux prendre son courage à deux mains et en parler plutôt que d'opter pour le non-dit. Le manque d'informations sur ce sujet pourrait avoir des conséquences bien plus graves ou embarrassantes.

8- Etre trop critique

Comme l'excès de louanges, avoir la critique un peu trop facile est très peu productive. En effet, être élevé dans la critique et la remise en question permanentes pousserait les enfants à tendre vers une perfection dans tous les domaines et les amènerait à se sentir extrêmement minés lorsqu'ils n'y parviendront pas.

9- Leur accorder trop d'autonomie

Si le travail des parents consiste à rendre les enfants autonomes, ils ne doivent pas non plus les abandonner à eux-mêmes avant l'heure. Ainsi, un enfant ne devrait pas se concocter lui-même son repas, s'occuper de sa petite soeur. Un enfant reste un enfant et lui imposer trop de responsabilités sur ses frêles épaules pourrait être dévastateur.

10- Ne pas leur demander comment était leur journée

C'est vrai que les enfants ne racontent pas souvent ce qu'ils ont fait à l'école. Pour autant, ne pas leur poser la question reviendrait à ne pas leur accorder suffisamment d'attention et d'intérêt. Et qui sait, cette fois, il aura peut-être plein de choses à raconter !

L'importance de lire à son tout-petit
L'importance de lire à son tout-petit

11- Ne pas leur faire la lecture

Sous prétexte qu'il est tout petit et qu'il ne tient pas en place, certains parents abandonnent parfois le petit rituel de la lecture du soir, pourtant bénéfique à l'enfant. Il suffit de choisir un moment où il est calme, l'heure du coucher notamment semble tout à fait propice.

12- Leur enlever la tétine (trop tôt)

Il arrive toujours un moment où les parents réalisent que le temps est venu pour leur enfant d'apprendre à se passer de tétine. Pour autant, cela ne se fait pas du jour au lendemain. Il vaut mieux lui expliquer d'abord pourquoi et le laisser s'y préparer. Sinon, il risque de sucer son pouce en douce et de continuer même parfois à l'âge adulte.

13- Les resservir à table

Si votre enfant a reçu une portion suffisante, inutile de lui demander s'il a encore faim ou s'il en reveut. Les enfants mangent spontanément à leur faim. Et les resservir génère de mauvaises habitudes alimentaires.

14- Donner la fessée

Fortement pointée du doigt ces derniers temps, la fessée et le châtiment corporel de manière générale sont extrêmement néfastes pour l'enfant. Vexante, blessante, effrayante, la fessée fonctionne nettement moins bien que le dialogue.