Les 5 raisons pour lesquelles les gens productifs se couchent tôt

Et s'il fallait dormir plus pour travailler mieux ? Si on sait que le manque de sommeil altère notre productivité au bureau, ce n'est pas pourtant pas son seul effet négatif. A contrario et d'après plusieurs études scientifiques, dormir suffisamment pourraient bien jouer un rôle-clé dans notre réussite professionnelle.
A lire aussi
5 raisons pour lesquelles nous sommes attirées par des gens que nous n'intéressons pas
News essentielles
5 raisons pour lesquelles nous sommes attirées par des...

Un dossier urgent à boucler et vous vous dites que, de toute manière, deux heures de sommeil en moins ce n'est pas si grave ? Détrompez-vous ! Découvrez 5 bonnes raisons de vous abandonner à Morphée pour booster votre carrière pro.

Pour développer votre créativité

Un manque de sommeil affecterait en effet le cortex préfrontal - cette petite zone du cerveau permettant de contrôler notre innovation, notre créativité mais aussi notre maîtrise de soi. Vincent Walsh, un professeur de la University College London, spécialisée dans les recherches sur le cerveau humain, explique que la créativité survient rarement lorsque l'on est surmené ou sur les nerfs. Le calme et la détente sont les conditions optimales pour que le cerveau puisse établir de nouvelles connexions. Rêvasser serait également une bonne habitude à prendre pour développer notre créativité. "Vous ne pouvez jamais avoir une idée quand vous essayez d'y penser. Et cela n'a rien à voir avec le QI ou l'âge", relève le chercheur.

Pour être en meilleure santé

Notre santé joue un rôle-clé dans notre réussite. A force de ne pas dormir suffisamment, la vitalité se détériore. Le manque de sommeil est responsable de multiples problèmes de santé comme les maladies cardiaques, l'obésité, l'hypertension artérielle ou encore les accidents vasculaires cérébraux et le diabète. Faire ses nuits complètes permettrait ainsi au corps de se ressourcer. Selon des chercheurs de la Case Western University School of Medecine, les personnes ayant moins de 6 heures de sommeil régulier la nuit présentent une augmentation de près de 50% du risque d'adénome colorectal par rapport aux personnes qui dorment au moins de 7 heures par nuit (adénomes sont les précurseurs des tumeurs cancéreuses, qui, non traités, peuvent devenir malins). Et selon une autre étude, cette fois japonaise, il est rapporté que les femmes qui dorment six heures ou moins ont 60% de risques supplémentaires d'être victime d'un cancer du sein.

Ne ratez pas une occasion pro à cause d'un rhume !
Ne ratez pas une occasion pro à cause d'un rhume !

Pour prendre de bonnes décisions

Qu'elles aient un impact minime ou plus conséquent, prendre de bonnes décisions peut jouer un rôle déterminant dans votre carrière. Mais pour réfléchir de manière efficace, mieux vaut avoir passé une bonne nuit de sommeil. C'est du moins ce que révèle une étude publiée dans la revue Sleep en 2007. Des chercheurs auraient constaté qu'une quantité insuffisante de sommeil influerait sur notre réactivité et donc diminuerait notre capacité à délibérer sur des dilemmes moraux.

Pour mieux gérer son stress

Vous en avez sans doute déjà fait les frais à maintes reprises : passer une mauvaise nuit vous rend plus irritable. Selon une étude menée par le professeur J.A. Horne spécialisé en psychophysiologie, seulement quelques heures de sommeil en moins suffiraient à diminuer notre capacité à faire face à des circonstances négatives. Adopté sur le long terme, le manque de sommeil pourrait même conduire à la dépression.

On ne panique surtout pas ...
On ne panique surtout pas ...

Pour stimuler votre mémoire

Le sommeil facilite la mémorisation des acquis. Ainsi, faire des nuits complètes vous permettrait d'éviter les erreurs d'inattention et d'être plus concentrée sur votre travail. Des chercheurs de la Havard Medical School ont par ailleurs prouvé que l'insomnie était la cause de près de 274 000 accidents et fautes dans le milieu professionnel chaque année. Ce qui coûterait aux employeurs jusqu'à 31 milliards de dollars. Une autre étude affirme quant à elle que le manque de sommeil ferait perdre jusqu'à 11,3 jours de productivité chaque année. Si la première étude menée en 2012 nuance toutefois ces propos, un tel constat pousse à se questionner très sérieusement sur la place du sommeil dans notre quotidien.