Lina Elarabi (Chama) et Samia Sassi (sa mère) : qui sont les comédiennes de "Ne m'abandonne pas"

Lina Elarabi (Chama) et Samia Sassi (sa mère) : qui sont les comédiennes de "Ne m'abandonne pas"
Lina Elarabi (Chama) et Samia Sassi (sa mère) : qui sont les comédiennes de "Ne m'abandonne pas"
Ce 3 février, France 2 diffuse le téléfilm "Ne m'abandonne pas" en première partie de soirée. Un téléfilm événement qui raconte l'histoire d'une jeune adolescente attirée par le djihad. Au casting de ce téléfilm, Samia Sassi et Lina Elarabi.
A lire aussi

Histoire de coller à l'actualité, France 2 diffuse ce soir un téléfilm intitulé "Ne m'abandonne pas ". L'histoire d'une jeune adolescente jouée par Lina Elabarbi qui est attirée par le djihad et décide d'épouser sur Internet un jeune converti à l'islam radical parti en Syrie. Evidemment, sa mère (jouée par Samia Sassi) va tout faire pour la convaincre de ne pas partir en Syrie, le tout avec beaucoup de sensibilité.

Lina Elabarbi, un premier rôle épatant

Si le visage de Lina Elarabi ne vous dit rien, c'est tout à fait normal puisqu'il s'agit d'un premier rôle principal pour la jeune comédienne âgée de 20 ans. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que le réalisateur de ce téléfilm est totalement sous le charme de sa jeune actrice : "Lina a un talent fou. Elle a une capacité incroyable de passer d'un état à un autre en quelques secondes," explique Xavier Durringer dans les colonnes du Parisien.
Passionnée de théâtre, mais aussi de danse et de violon, la jeune Lina Elarabi avoue avoir pris le rôle de Chama comme il venait, sans se préparer en amont afin d'être la plus naturelle possible, et surtout la plus juste. Etudiante à l'Institut Européen de Journalisme de Paris, Lina Elarabi est passionnée par le journalisme et n'hésite jamais à évoquer l'actualité du moment sur son compte Twitter.

Une ex de Julie Lescaut au casting

A l'inverse, le visage de la comédienne Samia Sassi n'est pas inconnu puisqu'elle a joué durant plusieurs années dans la série "Julie Lescaut". On a aussi pu la croiser dans les séries "Central Nuit", "La Crim'" et "Boulevard du Palais".

" La mère de Chama est de culture musulmane mais athée. Elle est médecin, divorcée, elle fume, elle boit. Son père fréquente la mosquée mais sans plus, il est informaticien et remarié. Sa grand-mère est plus dans la tradition... Chacun a un rapport différent à la religion. A partir de là, le film s'attache essentiellement aux sentiments et aux émotions, aux réactions presque animales des parents – et principalement de la mère – vis-à-vis de leur fille, mais aussi au désespoir total du père du petit ami de la jeune fille qui tente par tous les moyens de faire revenir son fils de Syrie," explique le réalisateur au Monde .

Un rôle bouleversant et marquant pour l'ancienne comédienne de "Julie Lescaut" qui ne devrait pas manquer de vous toucher au plus profond de votre âme.