MutationnElles 2015 : participez à notre grande enquête !

MutationnElles 2015 : participez à notre grande enquête !
MutationnElles 2015 : participez à notre grande enquête !
Longtemps resté majoritairement masculin, le secteur des sciences et des technologies semble enfin se féminiser. En 2012, les formations scientifiques et techniques ont accueilli 14% d'étudiantes supplémentaires. Une bonne nouvelle qui ne doit pas masquer le fait qu'elles restent malgré minoritaires dans ce secteur, pourtant porteur d'emploi. Chaque année depuis 2008, l'enquête MutationnElles prend le pouls de la féminisation des filières scientifiques et techniques. Pour son édition 2015, elle s'est à nouveau associée à Terrafemina. Participez-y en répondant à notre questionnaire en ligne !
A lire aussi
Une championne d'échecs refuse de participer à un tournoi en Arabie saoudite
News essentielles
Une championne d'échecs refuse de participer à un tournoi...

2014 a été une année charnière dans le domaine des sciences et des technologies. Si depuis plusieurs années, les chiffres montraient un désintéressement croissant des filles pour les filières scientifiques et techniques, l'enquête MutationnElles réalisée l'an dernier montrait des signes plus qu'encourageants. Sur les trois dernières années en effet, 2,5% d'élèves et d'étudiantes supplémentaires ont été enregistrées dans les formations scientifiques et techniques. Les options scientifiques proposées en seconde ont aussi accueilli 11% des filles supplémentaires en 2014.


Par ailleurs, les créations d'emploi dans les sciences et technologies ont progressé de plus de 10% en France, profitant particulièrement aux femmes avec 8,5% d'emplois créés en plus.

Des stéréotypes encore bien ancrés

Et pourtant, à l'heure de faire leur choix d'orientation, les jeunes filles restent encore trop conditionnées par des stéréotypes de genre : dès le lycée, dans les filières professionnelles, elles ne sont que 10 à 15% à s'orienter vers les options sciences de l'ingénieur tandis qu'elles représentent 90% des effectifs des options santé, social et biotechnologies.


Or, ces choix d'orientation ont un impact significatif sur leur accès à l'emploi. Offrant moins de débouchés, ils réduisent et diffèrent l'entrée des femmes sur le marché du travail et s'avèrent moins porteurs en termes d'emploi et de rémunération. En France, les femmes ne représentent aujourd'hui que 20% des ingénieurs et 9% des diplômées en informatique...

L'objectif 2015

L'étude MutationnElles 2015 observera l'évolution du regard que portent aujourd'hui les filles sur les métiers scientifiques et techniques. La féminisation de ces filières observée en 2013 et 2014 se poursuit-elle ? Quels sont les critères de choix privilégiés par les jeunes filles au moment de choisir leur formation ?


Elle s'intéressera aussi à leur insertion sur le marché du travail : leur poste actuel correspond-t-il à leurs attentes et à leur formation ? Parviennent-elles à l'équilibre entre vie privée et professionnelle ?


Enfin, l'édition 2015 posera la question de la valeur ajoutée des équipes mixtes dans l'organisation et s'intéressera à la place de l'innovation technologique dans le quotidien des Français.

Comment participer ?

Si vous avez plus de 18 ans et que vous souhaitez participer à l'étude MutationnElles 2015, c'est très simple : cliquez sur le lien ci-dessous et répondez au questionnaire dynamique et ludique "MutationnElles 2015", qui est disponible sur tous les supports (smartphone, tablette, PC). Vous avez jusqu'au 21 juillet 2015 pour y répondre. Cela vous prendra entre 7 et 15 minutes suivant votre profil.

>> Le questionnaire en ligne MutationnElles 2015 <<


Les résultats complets de cette enquête seront livrés en exclusivité sur Terrafemina et les autres médias partenaires fin 2015.