Des cours d'empathie dans les écoles : la bonne idée à piquer aux Danois

Depuis 1993, le Danemark dispense des cours d'empathie, basés sur l'échange et le respect de l'autre. Une brillante idée qu'on aimerait voir débarquer dans les écoles françaises.
A lire aussi
3 jolies idées à piquer aux écoles finlandaises
News essentielles
3 jolies idées à piquer aux écoles finlandaises

Savoir écouter et se mettre à la place de l'autre, percevoir ce qu'il ressent, agir avec délicatesse et respect à son égard. Si ces qualités humaines ô combien précieuses sont innées chez certains et certaines d'entre nous, elles nécessitent toutefois un apprentissage à long terme.

Le Danemark l'a bien compris. Depuis 1993, ce pays scandinave réputé comme le pays le plus heureux du monde, consacre une heure de cours d'empathie par semaine. Un séminaire obligatoire inscrit dans le programme officiel de l'éducation nationale danoise.

Ces classes d'empathie à la danoise sont dispensés de l'âge de 6 à 16 ans. Davantage un atelier qu'un cours, cette heure est consacrée à un groupe de discussion dans lequel chacun est invité à s'exprimer librement, à s'écouter et à interagir entre eux pour résoudre un problème ensemble, par exemple.

"Des cours aussi importants que les maths"

"Le succès, ici, est vu comme le fruit d'un travail d'équipe, et non comme le résultat d'un bon coup individuel", explique au site québécois La Presse, Jessica Alexander, autrice de l'ouvrage The Danish Way of Parenting (L'éducation parentale à la danoise).

Ce type de cours vous semble anecdotique ? Il serait pourtant, du point de vue de Jessica Alexander, "aussi important que les maths ou l'anglais".Ces cours gagneraient d'ailleurs à être enseignés aux adultes, faute de ne pas avoir reçu ces leçons à l'école. Il suffit de voir comment certaines personnes se croient tout permis en dépit des sentiments des autres, à l'instar du harceleur de Camille Cerf (pour ne citer que lui) pour affirmer que l'empathie n'est pas donnée à tout le monde, et surtout, qu'elle s'apprend.

Des cours de gentillesse aux Pays-Bas et en Russie

Pour la Parisienne Marie Laguerre, récemment agressée en pleine rue et à l'intiative de la plateforme de témoignages anonymes Noustoutesharcelement.fr, ces cours d'empathie sont la meilleure solution pour lutter contre le harcèlement de rue. "Pour moi, cette lutte passe davantage par l'éducation que par la punition. Ça commence dans les écoles", estime la jeune femme.

Si le Danemark est le seul pays du monde à avoir inscrit les cours d'empathie dans son programme d'éducation nationale, le pays scandinave en a inspiré d'autres, notamment les Pays-Bas et la Russie, où des ateliers d'entraide et des cours de gentillesse sont dispensés dans les écoles depuis plusieurs années.

Une bonne résolution à souffler à l'Éducation nationale française pour la rentrée 2018 ?

Plus d'actu sur : Rentrée 2018 : les tendances, inspirations et sorties à suivre

Tendances beauté automne hiver 2018-2019 : le maquillage
Tendance mode rentrée 2018 : les bonnes pièces à adopter