Roland Garros 2015 : les tics et TOC de Nadal, Djokovic, Gasquet

Rafael Nadal tient à ce que ses bouteilles d'eau soient PARFAITEMENT alignées au bord du terrain.
Rafael Nadal tient à ce que ses bouteilles d'eau soient PARFAITEMENT alignées au bord du terrain.
A Roland-Garros comme sur l'ensemble du circuit ATP, les joueurs ont leurs petites marottes avant de servir ou après un point. De Nadal et ses bouteilles alignées, en passant par Djokovic à Richard Gasquet, les rois de la balle jaune ont leur lot de TOC.
A lire aussi

Les bouteilles de Nadal...

Rafael Nadal a remporté neuf fois Roland-Garros. L'Espagnol, en lice pour un dixième titre à la porte d'Auteuil est aussi intéressant à regarder entre les points ou avant de servir. En effet, "Rafa" est le roi des TOC sur le circuit ATP. Ce dernier commence par se remettre en place le slip, enchaîne sur les manches de son t-shirt, avant d'achever son rituel par la remise en place méticuleuse de sa tignasse. Et ce n'est pas tout ! Non content d'imposer ses manies avant chaque point, le joueur continue entre les échanges... Pour preuve, l'alignement systématique de ses bouteilles d'eau à chaque changement de côté. Et lorsque celle-ci tombe à cause du vent, tout s'arrête, comme lors de cette échange à l'Open d'Australie, en janvier dernier.

Rafael Nadal a une obsession pour la disposition de ses bouteilles en plastique au bord du court.

Djokovic, le roi du rebond

Novak Djokovic, lui, ne fait pas dans l'alignement compulsif de bouteilles, mais dans le rebond, tout aussi exagéré, de la balle avant de servir. Le numéro un mondial mari de Jelena Ristic, n'hésite pas à prendre un temps fou avant de servir. D'aucuns se sont même amusés le nombre de fois où le Serbe peut faire rebondir la petite balle jaune : résultat : jusqu'à 29 fois ! De quoi agacer les adversaires du "Djoker" qui n'a pas besoin de ça pour les terrasser en ce moment.

Gasquet et l'angoisse de la dernière balle

Richard Gasquet n'est pas en restes... La tête de série numéro 20 à Roland-Garros n'est pas très arrangeant avec les ramasseurs de balles, à en croire Le Figaro. Ce dernier leur demande de lui donner sa serviette en boule. Gare aux imprudents qui la plieraient. Par ailleurs, il souhaite rejouer systématiquement avec la balle qui lui a permis de gagner le point précédent. Un vrai casse-tête organisationnel pour une lubie qui fera peut-être ses preuves lors de ces Internationaux de France.