Enfin un mannequin féminin pour sauver les victimes de crises cardiaques

Enfin un mannequin féminin pour sauver des victimes de crises cardiaques
Enfin un mannequin féminin pour sauver des victimes de crises cardiaques
Jusqu'ici les mannequins utilisés pour apprendre à réaliser un massage cardiage étaient modelés sur des hommes et ne possédaient pas de poitrine. Une différence qui pouvait s'avérer fatale en conditions réelles. Cette agence a décidé de changer la donne.
A lire aussi

Les accidents cardiaques chez les femmes ont subi une large hausse ces derniers temps. Les maladies cardio-vasculaires sont même devenues la cause principale de mortalité féminine en France, indiquait Le Figaro en 2017. Une femme sur trois en meurt, et pour indication, le cancer du sein tue huit fois moins.

Mais dans l'inconscient collectif, les crises cardiaques touchent presque exclusivement les hommes, ceux-ci sont donc davantage surveillés et informés sur les symptômes qui les préviennent (différents pour les deux sexes), et auront également tendance à appeler les secours plus rapidement - 36 % des hommes sont pris en charge dans les 3 heures après le début de l'attaque, selon le documentaire Accidents cardiaques : les femmes en première ligne, contre 21 % des femmes.

Une autre raison pour laquelle les femmes seraient secourues moins rapidement : les mannequins utilisés pour apprendre le massage cardiaque dans les écoles et lieux dédiés sont modelés sur un torse masculin. Ils ne possèdent pas de poitrine.

D'après une étude menée par l'Université de Pennsylvanie, les femmes victimes d'un arrêt cardiaque auraient 27 % moins de chance de bénéficier d'une réanimation cardio-respiratoire (RCR) par une personne formée, potentiellement car elle serait "réticente à l'idée de toucher les seins d'une femme qu'elle ne connait pas", expliquent les chercheurs·ses.

Normaliser le massage cardiaque sur les femmes

C'est ce qu'a voulu changer l'agence de publicité new-yorkaise JOAN Creative, en collaboration avec l'organisation United State of Women, en créant le Womanikin pour essayer de normaliser la RCR envers les femmes.

"La grande majorité d'entre nous apprend sur un torse plat. Le Womanikin va changer cela. Cela ne résoudra pas tout, mais c'est un pas dans la bonne direction", a déclaré Jaime Robinson, co-fondateur et directeur de la création de JOAN à CNN.

Le produit se présente comme un gilet doté de deux poches au niveau de la poitrine, que l'on enfile sur n'importe quel mannequin masculin. Sur le site, on trouve le patron du design pour le recréer soi-même à partir de matériaux simples, ainsi que des conseils pour pratiquer un massage cardiaque le plus efficacement possible sur une femme.

"Lorsque vous effectuez des compressions thoraciques, localisez l'extrémité du sternum de la personne à l'endroit où ses côtes se rejoignent", est-il écrit. "Placez le talon d'une main à 5 cm du sternum, le plus près du visage de la personne. Placez la main libre l'une sur l'autre en croisant les doigts."

Puis ils abordent le détail qui en freine malheureusement certain·es : "Oui, cela signifie que vous touchez ses seins. Ne vous inquiétez pas. Vous pourrez lui sauver la vie." JOAN Creative et United State of Women espèrent ainsi sensibiliser davantage le public sur cette situation considérée à tort comme "un problème d'homme", ajoute Jaime Robinson.

Pour Audrey L. Blewer, épidémiologiste et scientifique en réanimation à la Duke University School of Medicine : "Puisque la survie après un arrêt cardiaque dépend de l'administration rapide de la RCR par un·e passant·e, nous devons trouver des moyens de rendre sa formation plus accessible à tous et pour tous". Développer des produits comme le Womanikin reste donc essentiel à la santé des femmes.