Cette petite fille de 5 ans vend des cookies pour aider ses camarades plus précaires

La (très) jeune Katelynn Hardee, l'une de nos héroines de fin d'année.
La (très) jeune Katelynn Hardee, l'une de nos héroines de fin d'année.
Des grandes mobilisations pour la protection de la planète aux initiatives plus individuelles, les petites filles sont les actrices majeures d'une société plus éveillée et solidaire. Et c'est ce que nous démontre cette superbe histoire, l'info "girl power" de cette fin d'année.
A lire aussi

"Je ne veux pas que les gens aient faim". Peut-on rêver meilleure résolution pour 2020 ? Cette réflexion utopiste n'émane pas de l'esprit d'un militant d'une vingtaine ou trentaine d'années, non, mais d'une petite fille de cinq ans seulement. Elle s'appelle Katelynn Hardee. Habite Vista, dans le comté de San Diego, en Californie. Est pleine d'initiatives, d'audace, d'optimisme et - surtout - de générosité. Et ce qu'elle a entrepris en ce mois de décembre pourrait en inspirer beaucoup, qu'importe l'âge.

Katelynn Hardee a décidé de vendre des cookies et du chocolat chaud. Tout simplement. Et de redistribuer les sous collectés pour aider ses camarades de classe plus précaires. A savoir, celles et ceux qui ne parviennent pas à se payer leurs déjeuners à la cantine de l'école et à rembourser leurs dettes. Une problématique citoyenne tristement banalisée au sein de la société états-unienne, mais tout à fait injuste aux yeux de notre héroïne du jour, qui a décidé de réagir en installant son stand de biscuits. Exemplaire !

Un geste applaudi sur les réseaux sociaux

Tout est parti d'une révélation, comme nous le détaille la NBC. Entre deux déjeuners, la petite Katelynn apprend de la bouche de la mère d'un camarade que certains parents n'ont pas assez d'argent pour régler leurs repas. Ni une ni deux, elle installe son stand, quelques jours après les célébrations de Thanksgiving, le 8 décembre dernier. Le but ? Venir en aide à ses 123 copines et copains de classe trop précaires. C'est un succès. Et une initiative phénoménale, abondamment relayée - et commentée - sur les réseaux sociaux. Nombreuses sont les internautes à voir en Katelynn Hardee "l'avenir", de celles qui un jour "devraient diriger le pays".

"La gentillesse et la générosité de Katelynn Hardee sont vraiment réconfortantes. Elle incarne l'esprit de Noël", se réjouit de son côté la sénatrice républicaine Patricia Bates. "Nous savons que les enfants, bien que petits, peuvent bien souvent donner un "grand" exemple, abonde en ce sens les responsables de la communication du Pacific Oaks College de San Jose, un établissement scolaire très préoccupé par la justice sociale. Partout, l'on remercie cette représentante déjà iconique du "girl power" - le pouvoir des petites filles. Avec cette "B.A.", Katelynn Hardee met (l'air de rien) le doigt sur les dysfonctionnements des systèmes de financement des écoles publiques, entre gestion inégale des paiements de repas, mépris des étudiants plus précaires et budgets compressés jusqu'à peau de chagrin.

Le geste de Katelynn Hardee a de quoi émouvoir les plus cyniques des "boomers". Après quelques jours de vente, la jeune Californienne a déjà pu récolter pas moins de 80 dollars. Ce n'est pas rien quand l'on sait que le petit-déjeuner et le déjeuner combinés peuvent coûter jusqu'à 3,50 $ par jour pour chaque élève américain, tel que le rappelle encore la NBC. La somme cumulée par par Katelynn Hardee a été redistribuée dans l'immédiat afin d'éponger les dettes des foyers concernés. Mais surtout, elle a entraîné la création d'une page Facebook, KikisKindnessProject , lancée afin de poursuivre ce projet de solidarité nécessaire (et gourmande).

En plus de récolter les milliers d'éloges d'internautes anonymes, l'élève a été couronnée par les responsables de son école, la Breeze Hill Elementary. Les administrateurs lui ont remis un prix afin de saluer sa bonne action, sa "compassion" et sa "nature généreuse envers les moins fortunés". Son objectif, désormais, est de parvenir à effacer les dettes des milliers d'élèves qui étudient dans le district de Vista. Une somme qui s'élève à 6 373 $. Une chose est sûre, la lutte de Katelynn Hardee pour un monde plus égalitaire rend ridicules bien des caprices d'adultes.