TPMP : pour Elie Semoun, "On a l'impression que c'est une secte"

Elie Semoun n'hésite pas à qualifier l'équipe de TPMP de secte.
Elie Semoun n'hésite pas à qualifier l'équipe de TPMP de secte.
Dans cette photo : Elie Semoun
On pensait l'humoriste en bons termes avec Cyril Hanouna, pourtant Elie Semoun vient de qualifier l'équipe de TPMP de "secte". Explications.
A lire aussi
TPMP : Quand Cyril Hanouna et Gérard Depardieu se racontent leurs premiers émois sexuels (vidéo)
television
TPMP : Quand Cyril Hanouna et Gérard Depardieu se...

Depuis quelques temps, Cyril Hanouna est dans la tourmentes. Si les audiences de son émission TPMP sur D8 sont toujours au beau fixe, la presse et les réseaux sociaux sont aujourd'hui très critiques avec l'animateur star du PAF français. Entre des cadeaux promis à l'antenne qui n'arriveraient jamais et la polémique au sujet du "bizutage" des chroniqueurs, le chouchou des téléspectateurs français en prend pour son grade.

Et c'est apparemment loin d'être terminé, puisque l'humoriste Elie Semoun a choisi le même moment pour remettre de l'huile sur le feu. Invité sur la radio Europe 1, l'humoriste, qui a participé pendant deux mois à l'émission, parle de ses impressions personnelles :

"On a l'impression que c'est une secte en fait et que quand on fait un truc nouveau chez Cyril, on se fait massacrer".

Une petite pique bien sentie, qui laisse entendre qu'Elie Semoun n'avait peut-être pas toute la liberté qu'il aurait voulu, pour mettre en place ses idées. Très diplomatique, il précise tout de même :

"J'en ai parlé avec Camille Combal et il m'a dit : 'Moi, j'ai mis 6-7 mois avant d'imposer ma rubrique et avant que les gens l'acceptent'. Il faut être accepté par les téléspectateurs de Cyril".

Finalement rien de bien méchant, puisque l'ancien chroniqueur inclut les téléspectateurs dans "la grande secte de TPMP". Pour faire passer sa chronique chez Cyril Hanouna, mieux avoir les faveurs de ses "petites beautés" au préalable. Les prochains chroniqueurs sur la liste sont d'ores et déjà prévenus !