Travailler avec trop d'hommes rendrait les femmes dépressives

Les femmes qui travaillent dans des environnement à dominante masculine plus vulnérables au stress
Les femmes qui travaillent dans des environnement à dominante masculine plus vulnérables au stress
Les femmes qui travaillent dans des milieux professionnels majoritairement masculins sont plus sujettes au stress que les autres et peuvent même développer à long terme des troubles anxieux. Une nouvelle preuve de la nécessité d'embaucher autant de femmes que d'hommes dans les entreprises.
A lire aussi

Si on savait déjà que le fait, pour une femme, de travailler dans une entreprise à majorité masculine n'était pas sans désagréments, voilà qu'une étude nous apprend que c'est même dangereux pour la santé. Le fait de travailler dans un cadre majoritairement masculin est en effet une source de stress à de nombreux égards : non seulement les femmes sont moins bien payées, mais elles mettent souvent plus de temps à obtenir une promotion malgré leur mérite. Or ce stress peut être observé biologiquement à partir des taux de cortisol, l'hormone qui régule cette émotion.

Des chercheurs à l'université d'Indiana ont analysé le niveau de stress de 440 femmes travaillant dans des domaines, comme les métiers d'ingénierie ou de construction, où les hommes représentent plus de 85% des employés.

Ils ont déterminé que chez les femmes travaillant dans des environnements masculins, le taux de cortisol fluctuait de manière plus inquiétante que chez les hommes ou que chez les salariées évoluant dans un milieu où le ratio hommes-femmes était mieux équilibré. Ils en ont ainsi conclu que ce stress anormal était du à leurs conditions de travail négatives et principalement au fait qu'elles soient les seules femmes dans leur branche.

Ce stress peut avoir de nombreux effets néfastes pour la santé : insomnie, dépression, mais aussi des problèmes de foie. Ce type de stress est également lié au trouble de stress post-traumatique et avoir des répercussions sur la santé des femmes bien après que celles-ci aient quitté leurs emplois.

Cette étude montre une fois de plus combien la diversité est essentielle sur le lieu de travail. Les entreprises où le ratio hommes-femmes est équilibré ont fait leurs preuves en matière d'innovation et de rentabilité. Il est temps de cesser cette pratique qui consiste à engager seulement quelques femmes pour "faire bien" et de les propulser dans un environnement à dominante masculine sans réfléchir aux conséquences.

Plus d'actu sur : L'égalité professionnelle, c'est pour quand ?

Hyperstress au travail : les femmes en première ligne
À partir du 3 novembre à 11h44, nous (les femmes) travaillerons gratuitement
Loi travail : comment les ordonnances d'Emmanuel Macron vont fragiliser les femmes