"Welcome to New York" : qui est Jacqueline Bisset qui incarne Anne Sinclair ?

"Welcome to New York" : qui est Jacqueline Bisset qui incarne Anne Sinclair ?
"Welcome to New York" : qui est Jacqueline Bisset qui incarne Anne Sinclair ?
Dans cette photo : Jacqueline Bisset
Elle a tourné avec Truffaut, donné la réplique à Belmondo et joue Simone (Anne Sinclair) dans le très sulfureux « Welcome to New York », le film d’Abel Ferrara librement inspiré de l’affaire DSK. Zoom sur Jacqueline Bisset.
A lire aussi

Une actrice mythique des 70’s

Sex-symbol des années 1970, l’actrice britannique Jacqueline Bisset tourne avec François Truffaut dans la célèbre Nuit américaine (1973), elle est aussi connue pour son double rôle de Christine/Tatiana dans Le Magnifique de Philippe de Broca. Elle a joué avec Belmondo, Paul Newman, Frank Sinatra, Steve McQueen… Plus étrangement, elle est la marraine de l'actrice Angelina Jolie

Jacqueline Bisset dans La nuit américaine


Un buzz alcoolisé aux Golden Globes

En janvier dernier, alors qu'elle est sacrée meilleure actrice pour un second rôle dans une série pendant la cérémonie des Golden Globes, Jacqueline Bisset crée un léger malaise  avec un discours plus que confus… l’affaire a évidemment beaucoup amusé les twittos.

Une « admiratrice » d’Anne Sinclair

Dans « Welcome to New York » d’Abel Ferrara, Jacqueline Bisset incarne une femme confrontée au scandale judiciaire provoqué par son époux, banquier d’affaires et ex-candidat à la présidence de la République (une Anne Sinclair face à l’affaire du Sofitel à peine déguisée donc). Interviewée par Télé 2 semaines, l’actrice a avoué avoir toujours eu beaucoup d’admiration pour Anne Sinclair, « Pour moi, Anne Sinclair est resplendissante, chaleureuse, l’image même de la femme ». Dans Libération, elle disait récemment avoir « de la compassion et beaucoup de compréhension » pour Simone/Anne Sinclair, d’autant qu’elle avait vécu des situations similaires. De son côté, Anne Sinclair s’est dite « dégoûtée » par le film de Ferrara dans une tribune publiée dans le Huffington Post.