On a vu "Week-end Royal" : Roosevelt, ses femmes, les Anglais et les hot-dogs

On a vu "Week-end Royal" : Roosevelt, ses femmes, les Anglais et les hot-dogs
On a vu "Week-end Royal" : Roosevelt, ses femmes, les Anglais et les hot-dogs
Dans cette photo : Bill Murray
Amours adultères, mœurs légères, traditions occultées : loin des classiques films historiques sur les années Roosevelt aux Etats-Unis, « Week-end Royal » de Roger Michell relate un épisode charnière des liaisons entre le Nouveau continent et le Royaume-Uni sous forme de farce. Le film se joue avec légèreté des différences culturelles et morales et de la symbolique de cette visite pour les relations futures entre les deux nations.
A lire aussi

On a aimé

Bill Murray, en Franklin D. Roosevelt taquin, séducteur et libertin. Tandis que le Président mène plusieurs liaisons amoureuses de front, qu’il brise le cœur de Daisy (interprétée par Laura Linney) et piétine les convenances avec ses invités, l’acteur américain permet à son personnage de conserver sa bonhomie et son charisme.

Le couple royal anglais, interprété par Samuel West et Olivia Colman, alliant retenue et humour so british. Ils apportent la touche comique et décalée qui permet de dédramatiser l'évènement diplomatique et historique autour duquel tourne le film : la première visite d'un roi anglais aux Etats-Unis, en juin 1939.

Le choc des cultures. Vieux et Nouveau continents n’ont jamais aussi bien porté leur nom que dans « Week-end Royal » : l’attitude guindée et pompeuse des Britanniques contraste avec la joie de vivre et la liberté de parole et d’acte du couple présidentiel américain.

Mme Roosevelt-mère (Elizabeth Wilson), qui tente par tous les moyens de cadrer son fils président, volage, buveur et frivole, comme si elle en avait encore le pouvoir. Alternant comique de gestes et comique de caractère, les scènes entre les deux personnages sont hilarantes. 

La place donnée au hot-dog : dès leur arrivée, les invités britanniques sont informés du pique-nique médiatique à venir et surtout du menu. Emblème de la culture américaine, cette saucisse enveloppée dans un morceau de pain et tartinée de moutarde représente tout ce que le couple royal abhorrent dans la culture populaire made in USA. 

La réplique

« Honnêtement, j’aimerais aller partout », confie avec un regard énamouré la candide et effacée Daisy à Franklin D. Roosevelt au début du film quand il lui présente sa collection de timbres. Tandis que ce moment partagé est unique et lourd de sens pour elle, on découvre vite que lui fait le coup à toutes les femmes qu'il veut séduire. 

L’info (in)utile

L’affaire cocasse autour des hot-dogs a véritablement eu lieu. Lors de la première visite du roi George VI aux Etats-Unis à la veille de la Seconde guerre mondiale, le président américain les a invités lui et son épouse à partager un pique-nique sous le porche de Top Cottage à Hyde Park dans l’état de New York, à l’Est du pays.

La note de Terrafemina

Scénario : 7/10 ; Acteurs : 8/10 ; Originalité : 6/10 ; Bande-son : 7/10

Synopsis

Juin 1939, le Président Franklin D. Roosevelt attend la visite du roi George VI et de son épouse Elizabeth, invités à passer le week-end dans sa propriété à la campagne. C’est la première visite d’un monarque britannique aux Etats-Unis. La Grande-Bretagne se prépare à entrer en guerre contre l’Allemagne et espère obtenir l’aide américaine. Les bizarreries et l’étrange mode de vie du président étonnent les souverains. En ce week-end royal, pris entre les feux de sa femme, de sa mère et de sa secrétaire, les affaires internationales ne sont pas vraiment la priorité de Roosevelt davantage intéressé par sa relation avec sa cousine Daisy.

Découvrez la bande-annonce de« Week-end Royal »



Comédie de Roger Michell avec Bill Murray, Laura Linney, Samuel West et Olivia Colman

Durée : 1h35, en salle le 27 février 2013