Cinéma : Les Femmes du 6ème étage, ou l’univers des femmes de ménage espagnoles

Cinéma : Les Femmes du 6ème étage, ou l’univers des femmes de ménage espagnoles
Cinéma : Les Femmes du 6ème étage, ou l’univers des femmes de ménage espagnoles
Dans cette photo : Sandrine Kiberlain
Avec le film « Les Femmes du 6ème étage », le réalisateur Philippe Le Guay nous introduit dans l’univers coloré des bonnes espagnoles qui ont bercé notre enfance. Avec justesse et humour, il rend hommage à ces femmes courageuses et humbles.
A lire aussi

Paris, le début des années 60, Jean-Louis Joubert (Fabrice Lucchini) est un bourgeois un peu coincé qui voit tout à coup son quotidien chamboulé par l’arrivé d’une jolie bonne espagnole, Maria (Natalia Verbeke). Cette femme et toutes ses amies espagnoles qui habitent au sixième étage de son immeuble éveillent aussitôt sa curiosité et son empathie. Il s’invite dans cet univers féminin exubérant, joviale. Mais grave aussi, car ces bonnes espagnoles ont toutes du fuir la dictature de Franco. Et en France leurs conditions de vies ne sont pas toujours décentes. Elles s’en accommodent et leur joie de vivre crève l’écran. Tiraillé entre deux mondes, celui bien rangé, bourré de conventions sociales de son épouse (Sandrine Kiberlain) et celui de ces femmes qui respirent la vie, Jean-Louis Joubert choisira alors le chemin de la liberté, au prix de quelques sacrifices. Drôle, touchant, ce film séduit par sa justesse, loin des stéréotypes et par le jeu parfait de ses acteurs.

En salle le 16 février

Voir la bande annonce du film

VOIR AUSSI

Cinéma : « Contre toi », l’interview de Lola Doillon
Cinéma : les sorties de la semaine (09 février au 15 février)
« Le Discours d'un roi » : Quand un bègue devient Roi d'Angleterre !