Welcome to New York : Clash entre Gérard Depardieu et Thomas Sotto sur Europe 1

Welcome to New York : Clash entre Gérard Depardieu et Thomas Sotto sur Europe 1
Welcome to New York : Clash entre Gérard Depardieu et Thomas Sotto sur Europe 1
Dans cette photo : Gérard Depardieu
Lors d’une interview sur Europe 1 ce matin, Gérard Depardieu s’est énervé contre le journaliste Thomas Sotto qui voulait aborder ses relations avec Vladimir Poutine et le film « Welcome to New York » dans lequel il incarne Dominique Strauss-Kahn. Deux sujets que Gégé a décidé de ne pas aborder.
A lire aussi


Compliqué décidément d’interviewer Gérard Depardieu en ce moment. En pleine promotion de deux films, l’acteur n’est pas décidé à commenter les polémiques sur le plus brûlant des deux : « Welcome to New York » signé Abel Ferrara. Sur Europe 1 ce lundi matin, Thomas Sotto interrogeait celui qui n’a pas hésité à endosser le rôle de DSK dans une production à charge revenant sur l’affaire du Sofitel de New York. Projeté samedi dernier au festival de Cannes, le film a provoqué la colère d’Anne Sinclair, qui a dénoncé dans les colonnes du Huffington Post « des allusions dégradantes et diffamatoires sur sa famille », et fait part de son « dégoût » pour le film tout entier.

« Tu veux que je t’allume ? »


Depardieu : "Je quitte le micro !" par Europe1fr

Le journaliste d’Europe 1 a droit à un premier retour violent de Gérard Depardieu lorsqu’il s’est engagé sur le sujet russe : « Qu’est-ce que vous pensez de l’attitude de votre copain Poutine en Ukraine ? C’est un va-t-en-guerre votre ami, là, le compatriote ? » Agacé, le comédien veut illico recentrer la discussion sur son autre film, United Passions de Frédéric Auburtin, qui traite du sujet beaucoup moins dérangeant de la coupe du monde de football : « On parle football ! […] Tu pousses quoi là ? Tu veux quoi ? Tu veux que je descende à Europe 1 ? Tu veux que je t’allume ? »

Pourtant interviewé en direct de Cannes, Gégé ne souhaite donc pas plus évoquer la Russie que le film dont tout le monde parle et contre lequel Dominique Strauss-Kahn porte plainte. « Moi je te le dis, je quitte le micro, c’est bon ! » Le grand Gégé peut-il se permettre de faire de l’anti-promotion pour un film déjà très mal accueilli par la critique ? Pourquoi accepter un rôle aussi décrié si c’est pour refuser de le défendre ensuite ? Chez Gégé, on n’est plus à une contradiction près…


>> Gérard Depardieu "n'est pas un exemple à suivre" pour Catherine Deneuve

>> Toute l'actu du festival de Cannes 2014