Les aventures de Rabbi Jacob : 3 choses que vous ne saviez pas sur le film

Les aventures de Rabbi Jacob : 3 choses que vous ne saviez pas sur le film
Les aventures de Rabbi Jacob : 3 choses que vous ne saviez pas sur le film
Dans cette photo : Louis de Funès
« Les aventures de Rabbi Jacob » est diffusé ce dimanche 29 juin sur France 2. Véritable succès dans les salles de cinéma françaises, le film de Gérard Oury, avec Louis de Funès, avait attiré plus de 7,5 millions de spectateurs en 1973.
A lire aussi


Qui s’en lassera ? « Les aventures de Rabbi Jacob » est une nouvelle fois diffusé à la télévision ce dimanche soir, mais c’est à chaque fois avec un large sourire que nous retrouvons Louis de Funès et toute la bande. Ce film, réalisé en 1973 par Gérard Oury, avait eu un grand succès à sa sortie en salle et il continue aujourd’hui à faire rire. Quelques millions de Français seront encore devant leur poste de télévision pour assister aux pérégrinations de Rabbi Jacob.

3 choses que vous ne saviez pas sur le film

Un incident notable pendant une scène : la séquence dans l'usine de chewing-gum aurait pu ne jamais figurer dans le film : en effet, pendant le tournage, dans la nuit, la cuve remplie du liquide composé de levure chimique a débordé et le produit s'est répandu dans le studio. L'équipe du film a dû tout nettoyer, et refabriquer le produit, ce qui explique le changement de couleur du chewing-gum entre chaque plan.

Dernier film du duo Gérard Oury - Louis de Funès : le réalisateur et le comédien devaient se retrouver en 1975 pour tourner le film « Le Crocodile ». L’acteur devait jouer le rôle d'un dictateur sud-américain. Mais, peu de temps avant le début du tournage, Louis de Funès a dû abandonner le projet, à la suite de deux infarctus.

Une référence historique : L'enlèvement de Slimane dans un café parisien est inspiré de l'enlèvement de l'homme politique marocain Mehdi Ben Barka devant une brasserie en 1965. Un des agents du colonel Farès fait d’ailleurs une référence dans la voiture attendant devant le bar. (« Mon Colonel, on ne peut pas l'enlever comme ça. En plein Saint-Germain-des-Prés. Ça a déjà été fait. »)