« We need to talk about Kevin » : Tilda Swinton présente son fils psychopathe - Vidéo

« We need to talk about Kevin » : Tilda Swinton présente son fils psychopathe - Vidéo
« We need to talk about Kevin » : Tilda Swinton présente son fils psychopathe - Vidéo
Dans cette photo : Tilda Swinton
Adapté du roman du même nom “We need to talk about Kevin” n’est pas un film grand public. Perturbant, glaçant, le film raconte l’histoire d’une mere et de son fils psychopathe.
A lire aussi

Aujourd’hui dans les salles, « We need to talk about Kevin » est un film dur. Un drame familial et psychologique violent pour lequel il est préférable d’être bien accroché. Donc si vous cherchez à vous détendre après une dure journée de travail, ce n’est pas ce film qu’il faut aller voir.

Ce film, qui a pour tête d’affiche la superbe Tilda Swinton, magistrale dans ce rôle de mère désœuvrée, raconte l’histoire d’une famille en apparence comme les autres. En apparence seulement. En effet, Kevin, le fils ainé de la famille, est un jeune adolescent très perturbé, violent et agressif qui a bien du mal à s’intégrer dans la société.

Alors que le livre « We need to talk about Kevin » est uniquement composé de correspondance, ce qui lui confère une tonalité bien particulière et permet à la tension de monter crescendo, le film doit évidemment se reposer sur d’autres procédés narratifs. De fait, il perd un peu en puissance au passage, ce qui est assez dommage. Comme souvent, il est préférable ici de lire le livre avant de voir le film, sous peine de perdre une grande partie de l’intérêt du livre.

Comme dans le livre cependant, le film de Lynne Ramsay se focalise principalement sur le personnage de mère joué par Tilda Swinton. C’est elle que l’on suit, c’est avec elle que l’on découvre la personnalité de son fils… « We need to talk about Kevin » est un film dérangeant, mais très fort, qui est sur les écrans depuis le 28 septembre.

VOIR AUSSI

Louise Bourgoin attend un « Heureux évènement » - Vidéo

John Malkovich va tuer des zombies au cinéma

Cinéma : Deux fois plus de Guerre des boutons - Vidéo

Paulette Dubost, la doyenne du cinéma français est décédée