Bug de Facebook : les messages publiés étaient-ils privés ?

Bug de Facebook : les messages publiés étaient-ils privés ?
Bug de Facebook : les messages publiés étaient-ils privés ?
Lundi soir, la rumeur enfle en quelques minutes : d'anciens messages Facebook privés seraient publiés sur la timeline publique des utilisateurs. Quelques heures plus tard, Facebook dément et assure que les messages en question étaient des anciennes publications. Un buzz qui retombe comme un soufflé : il semblerait simplement que les internautes aient oublié l'usage qu'ils faisaient du réseau social à ses débuts.
A lire aussi
Elle publie la vidéo d'un homme se masturbant dans le métro pour dénoncer le harcèlement sexuel
News essentielles
Elle publie la vidéo d'un homme se masturbant dans le...


Bug ou buzz ? La question se pose depuis hier soir. Démarrée sur Twitter, la rumeur enfle lundi en fin d’après-midi avant d’être reprise par le journal Metro : d’anciens messages privés des utilisateurs de Facebook datant de 2007, 2008 et 2009, apparaitraient désormais directement dans la « timeline » des utilisateurs, se mélangeant aux anciens commentaires des wall. Rapidement, de nombreux journaux reprennent l’information et lancent des appels à témoins. Avez-vous vu ressurgir sur votre « mur » d’anciens messages oubliés ? La panique s’installe, les internautes se précipitent sur leur profil, à l’affût de messages compromettants, avant de se ruer sur ceux de leurs amis/ex/collègues, histoire d’y dénicher peut-être quelques informations croustillantes. Ce qui concerne au début les utilisateurs européens en cette fin de journée est peu à peu repris par des sites et blogs américains, qui s’emparent de ce qui ressemble à une énorme bévue de la part du groupe désormais coté en bourse.

« Les internautes ont simplement oublié comment ils utilisaient le wall à l'époque »

Mais à 20h, le verdict tombe. Un porte-parole de Facebook certifie qu’ « il n’y a eu aucune faille ». « Une minorité d'utilisateurs de Facebook s'est inquiétée en voyant s'afficher des messages qu'ils pensaient privés sur leur journal (timeline). Les ingénieurs de Facebook ont analysé ces requêtes et confirmé que les messages en question étaient des anciennes publications, visibles précédemment sur leur profil. Facebook affirme qu'il n'y a eu aucune faille dans la sécurité des données des utilisateurs », a-t-il déclaré. Andrew Bosworth, ingénieur en chef chez Facebook, explique par ailleurs que « les internautes ont simplement oublié comment ils utilisaient le wall à l'époque ». Alors que le réseau social commençait à se développer en France et qu’il n’existait pas encore de système de chat, les utilisateurs échangeaient de nombreux messages de mur à mur, dans un va-et-vient de posts qui ressemblent aujourd’hui fortement au contenu de messages privés. Ce que les internautes ont pris pour une faille dans la protection de leurs données privées s’est donc révélé être simplement un rappel de leurs premières expériences sur le réseau social : à l’époque, la notion de vie privée en ligne était encore loin d’être définie. Entre temps, les utilisateurs ont appris à cloisonner leurs informations et à protéger ce qu’ils souhaitent voir rester privé.

Reste que dès mardi, le ministre français du Redressement productif, Arnaud Montebourg, et la ministre déléguée chargée des petites et moyennes entreprises, Fleur Pellerin, ont demandé à la direction de l'entreprise de s'expliquer au sujet d'une possible défaillance survenue sur le réseau social. Dans un communiqué, les deux ministres « souhaitent que des explications claires et transparentes soient apportées sans délais ».

Crédit photo : AFP/Archives

VOIR AUSSI

Ce qu'il ne faut surtout pas faire sur Facebook
Facebook : échec de son entrée en bourse ?
« Facebook et vos enfants » : comment gérer leur identité virtuelle ?

Dans l'actu