Hadopi : le profil type du pirate français

Hadopi : le profil type du pirate français
Hadopi : le profil type du pirate français
Selon une étude menée par l’Hadopi, près de la moitié des internautes consomment des biens culturels de façon illégale. Et leur profil est extrêmement varié. Voilà qui complique encore un peu plus l’application de la loi.
A lire aussi

C’est la première enquête sur les profils des pirates français, réalisé par l’Autorité pour la diffusion des œuvres et la protection des droits sur Internet (Hadopi). Sans surprise, pratiquement 1 internaute sur 2 (49%) reconnaît des « consommations illicites » sur le net. Preuve de l’inefficacité de la loi, 29% des internautes déclarent télécharger illégalement "depuis moins de six mois", donc après l'adoption de la loi Hadopi. En général, le pirate est un homme de trente ans : plus de la moitié des trentenaires (55%) téléchargent illégalement. Les jeunes ne sont pas aussi actifs qu’on l’imagine : 39 % avouent pirater contre 32 % chez les plus de 40 ans.

VOIR AUSSI

Hadopi : les seconds mails envoyés aux récidivistes
Une carte pour écouter de la musique légalement
Bon plan : je télécharge en toute légalité