Bijoutier de Nice : qui est l'auteur de la page Facebook de soutien ?

Bijoutier de Nice : qui est l'auteur de la page Facebook de soutien ?
Bijoutier de Nice : qui est l'auteur de la page Facebook de soutien ?
Comptabilisant plus d'1,6 million de « like » en quelques jours, la page Facebook de « Soutien au bijoutier de Nice » fait débat, entre sorties ouvertement racistes et/ou haineuses dans les commentaires, soupçons d'achat de fans et défense d'un meurtrier. Son propriétaire a été retrouvé. Le créateur de la page de soutien se définit comme un « simple étudiant » sans couleur politique.
A lire aussi


Depuis quelques jours, la page Facebook de « soutien au bijoutier de Nice » suscite un large engouement médiatique. Forte d'1,6 million de « like », la page est tour à tour soupçonnée d'avoir acheté des fans - ce qui aurait pu révéler une récupération politique du fait divers - ou accusée d'être une tribune pour les sorties haineuses des internautes.

Un étudiant sans couleur politique

L'Express a annoncé ce mardi 17 septembre avoir retrouvé le créateur de la page. Se présentant comme un « simple étudiant », il affirme être un « citoyen anonyme » qui n'est « affilié à aucun parti politique ». D'ailleurs, l'administrateur précise qu'il est contre une récupération politique de sa page, et qu'il ne s'agit pas d'une « création du Front National ». Il aurait créé la page « par sensibilité à ce fait divers », et déclare être le premier surpris de la popularité de son initiative.

« Un parasite de moins »

Reste que la politisation du fait divers ne peut être niée, n'en déplaise au créateur de la page. Sur le Tumblr « Les gens qui soutiennent le bijoutier de Nice », des captures d'écran de commentaires postés sur le Facebook. Florilège : « On est plus en France », « il est regrettable qu'il n'ait pas séché l'autre basané », « un parasite de moins », « prenez tous les armes et faisons le nettoyage ». Autant de message incitant à la haine raciale et à la violence, qui ne sont pas modérés par l'administrateur de la page.

VOIR AUSSI

Soutien au bijoutier de Nice : y a-t-il eu achat de "like" sur Facebook ?

ON EN PARLE SUR LE COMPTOIR

Braquage à Nice : la page Facebook de soutien au bijoutier fait le buzz

Dans l'actu