Mort de Patrice Chéreau d'un cancer du poumon : le tweet indélicat de Michèle Delaunay

Mort de Patrice Chéreau d'un cancer du poumon : le tweet indélicat de Michèle Delaunay
Mort de Patrice Chéreau d'un cancer du poumon : le tweet indélicat de Michèle Delaunay
Dans cette photo : Patrice Chéreau
Alors que l'on apprenait lundi la mort du metteur en scène et réalisateur Patrice Chéreau, décédé à l'âge de 68 ans des suites d'un cancer du poumon, les réactions et les hommages se sont multipliés sur les réseaux sociaux. La ministre déléguée aux Personnes âgées et à l'Autonomie, Michèle Delaunay, a souhaité, elle aussi, réagir sur Twitter. Mais ses propos, en référence au débat actuel sur la commercialisation des cigarettes électroniques, ont provoqué l'indignation des internautes.
A lire aussi


Il était l'un des maîtres de la scène européenne. Le metteur en scène et réalisateur Patrice Chéreau est décédé lundi des suites d'un cancer du poumon. Une annonce qui a immédiatement provoqué un déferlement de réactions et d'hommages sur les réseaux sociaux. La ministre déléguée aux Personnes âgées et à l'Autonomie, Michèle Delaunay, que l'on sait très active sur Twitter, n'a pas tardé à s'exprimer, elle aussi, dans un tweet maladroit.

Mort de Patrice Chéreau d'un cancer du poumon N'est-ce pas la cigarette qu'il faudrait vendre en pharmacie et fermer ds lecoffre à toxiques?

— Michèle Delaunay (@micheledelaunay) October 7, 2013


Alors que le vote de la directive sur les produits du tabac doit avoir lieu ce mardi à Bruxelles, et que l'Union européenne envisage de classer la cigarette électronique au rayon des médicaments, la ministre a en effet choisi d'y faire référence dans son tweet. Selon elle, c'est donc la cigarette « traditionnelle » qu'il faudrait réserver aux pharmacies, accompagnée de l'étiquette « toxique ». Un propos qui n'a pas été du goût de tous, les internautes le jugeant déplacé, certains accusant même la ministre de récupération.

@micheledelaunay @JcWasner @BFMTV vous auriez pu vous passer de cette récupération c'est indigne.

— Loïc Bodin (@loicbodin) October 7, 2013

@micheledelaunay Aussi cordialement que la politesse l'impose, votre tweet est parfaitement déplacé.

— Denis Quinqueton (@denisquinqueton) October 7, 2013


Immédiatement, la ministre s'est défendue de ces attaques, expliquant qu'elle avait écrit ce « tweet en médecin » qui ne « supporte plus la mort du tabac, y compris celle d'un homme si talentueux ». « Il n'y a aucune réserve à l'égard de cet homme que j'admire. Mon regret n'a pas une nuance de condamnation », a-t-elle ensuite souligné avant de continuer : « Il y a un temps pour l'émotion, un autre pour la révolte : en réalité, c'est le même ».

@loicbodin @JcWasner @BFMTV En quoi est-ce une récupération ? Je suis révoltée que l'on meure encore de cette arme de destruction massive

— Michèle Delaunay (@micheledelaunay) October 7, 2013

VOIR AUSSI

Michèle Delaunay, nouvelle reine de Twitter ?
Twitter nuit-il à la qualité des débats à l'Assemblée nationale ?
Valérie de Senneville : être femme de ministre sur Twitter
Xavier Cantat : son compte Twitter supprimé après un tacle contre Manuel Vall