« 70 jours dans l’enfer de la mine », de Cristina L’Homme : le calvaire des mineurs chiliens raconté par leurs femmes

« 70 jours dans l’enfer de la mine », de Cristina L’Homme : le calvaire des mineurs chiliens raconté par leurs femmes
« 70 jours dans l’enfer de la mine », de Cristina L’Homme : le calvaire des mineurs chiliens raconté par leurs femmes
Alors que le drame puis le sauvetage des 33 mineurs chiliens a passionné les médias du monde entier, la journaliste Cristina L’Homme s’est placée du côté des protagonistes féminins de ce feuilleton. Elle vient de publier « 70 jours dans l’enfer de la mine » aux éditions Prisma Presse.
A lire aussi

Personne ne pourra oublier le drame vécu par les 33 Chiliens, prisonniers de leur mine pendant plus d’un mois, à 625 mètres de profondeur. Et si, après un sauvetage réussi, l’attention des médias s’est naturellement concentrée sur les miraculés, Cristina L’Homme, présente sur les lieux depuis le tout premier jour, a choisi, elle, de s’intéresser aux protagonistes féminins.
La journaliste vient ainsi de publier « 70 jours dans l’enfer de la mine », un livre retraçant les temps forts de ce calvaire à travers les yeux des femmes, filles et mères des 33 mineurs. Elle en profite également pour dénoncer le sensationnalisme médiatique avec lequel a été traité l’événement. Dans les colonnes du quotidien « Métro », elle dénonce notamment : « à la fin, la chaîne nationale avait 54 personnes sur place et des tas de camions. Les femmes étaient même suivies jusque dans les toilettes. »

« 70 jours dans l’enfer de la mine » de Cristina L’Homme. Prisma Presse, 17 euros.

Marie-Laure Makouke

VOIR AUSSI

Chili : 33 femmes dans  la mine pour réclamer du travail