Andréa Novick, auteur jeunesse

Andréa Novick, auteur jeunesse
Andréa Novick, auteur jeunesse

Terrafemina vous fait découvrir le métier d'auteur jeunesse avec le portrait d'Andrea Novick, partez à la rencontre de ce métier passionnant.

A lire aussi
Twitter : l'UEJF attaque pour connaître les auteurs des tweets #UnBonJuif
internet
Twitter : l'UEJF attaque pour connaître les auteurs des...

"J’aime ma profession d’auteur jeunesse."

J'écris des petits livres pour enfants de 3 à 7 ans en souhaitant vivement que la maman ou le papa se préoccupent de l'éveil culturel de l'enfant.  Ecrire pour des enfants est pour moi une mission qui a un but éducatif autant que distractif. La lecture du soir est un moment privilégié pour l’enfant, où ses parents vont lui apprendre de nouveau mot et vont l’accompagner vers le monde du rêve.  Je constate, grâce à mon métier, que les avantages de l'écriture sont multiples, le rêve et l'évasion forment un panel inépuisable. C’est pourquoi ce moment de complicité entre parents et enfants ne doit pas être négligé.


Un auteur « baba cool »

Petite fille, je rêvais d’être médecin et pourtant après un cursus universitaire et une formation complémentaire en informatique, je me suis lancée dans l’écriture. Aujourd’hui, je travaille à domicile ce qui me permet d’être disponible pour mes deux fils. Je ne connais pas les horaires de bureau. Je suis plutôt une travailleuse « baba cool » !


Le stress, ce n’est pas pour moi !

Il m’est nécessaire de prendre du temps pour faire du sport : mieux connaître mon corps et vivre en accord avec mes envies et mes besoins est pour moi essentiel.  Etre bien dans son corps pour être bien dans sa tête est important pour être une femme accomplie. C’est pour cela que des repas équilibrés et une pratique régulière de la natation et du yoga me permettent de rester en forme et de recracher le stress qui m’envahit. Je pense qu’il est important de trouver sa propre voie et de faire un métier qui met ses capacités en valeur. Pour ma part, je l’ai trouvé.

Infos pratiques :

Compétences :
Une culture solide en littérature et un goût prononcé pour le monde de l’imaginaire semblent être des qualités essentielles.

Rémunération :
Droit d’auteur (Source : L’Etudiant.fr). Notons qu’il est difficile pour un auteur de vivre de sa propre plume, nombreux couplent cette activité avec un autre travail (enseignement, journalisme…)

Formation :
Aucun diplôme requis.

ALLER PLUS LOIN :

Terrafemina vous propose une multitude d'oeuvres littéraires à découvrir !