Législatives : pas de sanctions du CSA suite au discours de Ségolène Royal

Le Conseil Supérieur de l'Audiovisuel ne sanctionnera pas les chaînes qui ont diffusé le discours de défaite de Ségolène Royal dimanche dernier, lors du deuxième tour des élections législatives. En effet, la diffusion avait eu lieu avant 20h, heure officielle de publication des résultats.
A lire aussi
Le double discours dangereux d'Ayem Nour sur la perte de poids
News essentielles
Le double discours dangereux d'Ayem Nour sur la perte de...


Le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA) a décidé mardi de ne pas sanctionner les chaînes ayant diffusé dimanche avant 20h le discours de défaite de Ségolène Royal, battue à La Rochelle lors du deuxième tour des législatives. La règle voulant qu’aucun résultat d’élection ne soit dévoilé avant 20h le jour du scrutin, le CSA examinait s’il y avait lieu de prendre des mesures contre les médias concernés.

La décision établit que « le Conseil a constaté un manquement de certaines télévisions et radios à l'article 52 du code électoral » mais que, toutefois, « en raison des circonstances particulières et notamment l'heure de diffusion de l'allocution de Royal et du fait que le scrutin était clos dans la circonscription concernée, le Conseil n'entend pas intervenir à l'encontre des chaînes de radio et de télévision ».

Ségolène Royal dénonçait mardi sur son compte Twitter un « acharnement sur une femme politique honnête ».

Viviane Clermont

(Avec AFP)

Crédit photo : AFP

VOIR AUSSI

Tweet de Trierweiler : Royal accuse un coup violent
Valérie Trierweiler soutient Olivier Falorni contre Ségolène Royal sur Twitter
Toulouse : le CSA ne décomptera pas le temps de parole jusqu'à nouvel ordre